Union rationaliste

Éditorial du Cahier 647

Les faits

Les faits sont têtus, dit-on. Pour les faits, je n’en suis pas sûr, mais ce que je sais avec certitude, c’est qu’ils nous donnent à réfléchir. Ou, du moins, devraient... Car nous, nous avons été têtus et non pas aveugles. Ou, alors, nous nous sommes trop longtemps réfugiés dans la procrastination.

Or, en l’occurrence, les faits, ce sont les chiffres. Comme tout un chacun, en effet, nous avons observé l’érosion du nombre d’adhérents (nous sommes passés en dix ans de 710 à 425), avons constaté qu’environ deux tiers d’entre eux ont soixante-dix ans et plus, et que le nombre d’abonnés à nos deux revues, Les Cahiers Rationalistes et Raison présente, décline insensiblement. Et que, par voie de conséquence, nos finances se sont érodées de sorte que nous avons été contraints de prendre des mesures drastiques d’économie dont la première, et de loin la plus importante, a été d’abandonner, avec un réel déchirement, notre local emblématique sis sur la Montagne Sainte- Geneviève ainsi que l’annonçait Michel Henry dans son éditorial du n° 645 des Cahiers.

Bref, il nous faut remonter la pente. Et nous le pouvons car nos bases sont solides puisque justes. Le présent numéro me semble illustrer ce qui constitue notre singularité. Nous remontons donc dans ce numéro à la fondation de l’Union rationaliste qui date de 1930, à la création des Cahiers l’année suivante, à la naissance de Raison présente dont nous venons de fêter le cinquantenaire (Raison présente n° 200) auxquelles s’est adjoint plus récemment notre site (union-rationaliste.org) accompagné de La lettre rationaliste.

Ce sont ces principes et valeurs fondateurs qui président depuis toujours à une ouverture d’esprit critique, aussi bien dans le domaine des sciences de la nature lorsque celles-ci abordent des sujets sensibles ou controversés – je pense en particulier à l’article de Jacques Balthazar sur l’orientation sexuelle, à la note de lecture de Claude Marti sur le neuroscepticsme – que dans le domaine économico-politique (lire à cet égard la réflexion toute personnelle de Bernard Graber sur la situation actuelle de la Grèce au sein de l’Europe) et aussi l’interview de François Collart-Dutilleul sur la politique alimentaire mondiale. En réalité, rien de ce qui est humain n’est étranger à l’Union rationaliste et à ses Cahiers. Ainsi en est-il de l’art, par exemple : j’en veux pour illustration l’entretien avec Yves Vargas sur la représentation de la souffrance animale dans la peinture de la Renaissance et encore la recension de l’essai d’Alain Borer De quel amour blessée, cette ode à la langue française, expression d’une pleine liberté. Et puis, nous engagent aussi les questions qui peuvent paraître éloignées du quotidien alors qu’elles imprègnent nos vies : je fais ici allusion à l’article de Michel Henry sur la naissance du calcul des probabilités dont les applications immédiates pour les sondages d’opinions sont décisives – nous venons de les vivre récemment –, au compte rendu du petit livre d’Alain Cambier sur la métaphysique qui examine entre autres les conditions de possibilité de la pensée rationnelle libre, aux entretiens consacrés au penseur contemporain Marcel Conche, membre de l’UR, sur sa philosophie sous ses multiples dimensions métaphysiques, éthiques et politiques. Certes ce numéro 647 ne recouvre pas l’ensemble de l’éventail de nos interventions comme, par exemple, le thème de la laïcité toujours aussi brûlant qui fut objet de plusieurs Cahiers ces dernières années et le sera certainement encore, mais, à tout le moins, il en délivre une idée.

Nous possédons, par conséquent, les armes intellectuelles pour remonter la pente. Encore faut-il que nous nous donnions les moyens de nous moderniser et d’attirer non seulement des lecteurs mais encore des adhérents actifs.

En tant que responsable des Cahiers, je m’en tiens strictement ici à une partie du domaine qui est le mien, c’est-à-dire au point de vue organisationnel de nos publications, et estime qu’il nous est impératif de trancher rapidement, sous la direction de Michel Henry, qui a la charge du Comité des publications, la question des rapports entre nos deux publications papier, de leurs objectifs et projets spécifiques ; entre celles-ci et les émissions de radio et notre site accompagné de la Lettre de l’UR ; et de leurs apports réciproques.

Bonne lecture à toutes et tous ; et, comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos observations et suggestions.

Adhérer

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

S'abonner

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

Siège social

313d3c422f31420e433c373d3cfb402f42373d3c2f3a37414233fc3d4035 dUIqU6Slgb7wlDGMJjWUWnyhL59dGcT4 caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
Maison des Associations
4, rue des Arènes
75005 Paris

85777584778673847b73865287807b81803f8473867b8180737e7b85867740818479 Vg7HLB7yM3tZavPnigVWquLVShdg9mT0 caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
32, rue Pannard
28190 Courville-sur-Eure
Tél. : 02 37 20 28 87

En régions

Île de France

UR Île de France  

Loire-Atlantique

UR Loire-Atlantique  

Ardèche-Drôme-Isère

UR Ardèche-Drôme-Isère  

Nord-Pas de Calais

UR Nord-Pas de Calais  

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.