Union rationaliste

Appel à constituer un groupe de réflexion et de travail sur la transition écologique

Rappelons que les objectifs essentiels de la transition écologique sont de mettre fin au réchauffement climatique, aux diverses formes de pollution de notre environnement (air, océans, terres) et au pillage des ressources « naturelles » de notre planète avec une attention particulière apportée à la biodiversité. Ces objectifs demandent que des mesures de grande ampleur soient prises qui vont affecter nos habitudes et notre mode de vie même, et demandent une remise en question des moteurs de notre économie. Parvenir à effectuer une telle transition est un défi auquel beaucoup de responsables politiques, d’« experts », d’associations et d’acteurs économiques répondent par des propositions parfois peu réalistes ou du moins insuffisamment évaluées, parfois affectées par des biais, si ce n’est par des idéologies.

Les tenants et aboutissants de la transition visée sont très nombreux. Quant aux paramètres qui interviennent, ils présentent de multiples corrélations trop souvent mal prises en compte. Juste un exemple : la pollution de l’air dans les grandes agglomérations urbaines cause de plus en plus de décès ; cet effet s’aggrave du fait que la population des mégapoles ne cesse de croître. En dehors du développement des moyens de transport en commun, une solution semble évidente : basculer dès que possible vers l’usage de véhicules hybrides ou, bien mieux, de véhicules tout-électriques. Mais une telle mesure implique une activité industrielle renforcée pour fabriquer ces nouveaux véhicules et donc plus de CO2 émis, une augmentation importante de la production d’électricité qui, souvent, s’accompagne d’émission de CO2 l’implantation d’un très grand nombre de bornes électriques, la fabrication en masse de batteries, aujourd’hui à base de lithium dont l’exploitation est polluante, etc. Autant de conséquences qui ont un prix sur le plan de l’écologie (au sens large) mais, bien entendu, des lobbyistes trouveront avantage à un passage en force à des véhicules électriques et plaideront en ce sens alors que ce programme devrait être conduit sur la base d’un bilan écologique complet.

L’Union rationaliste n’est pas un comité d’experts dans le domaine de la transition écologique mais de multiples compétences sont présentes en son sein. Notre association pourrait contribuer à éclairer les débats en établissant et diffusant des fiches synthétiques-étayées techniquement lorsque besoin est -, lisibles par tous, sur diverses questions que pose cette transition telles que (en vrac) : comparaison de l’électricité et de l’hydrogène en tant que vecteurs de l’énergie ; capacité d’absorption du CO2 par le territoire national (en lien avec l’objectif de neutralité en CO2 de notre pays en 2050) ; implications de l’intermittence des sources d’énergie renouvelables ; corrélations entre les périodes venteuses - ou entre les périodes de ciel couvert - entre les diverses régions d’Europe (limites apportées à la perspective d’échanges d’énergie renouvelable entre régions européennes) ; coût du démantèlement d’un réacteur nucléaire ; implications du passage à des véhicules tout-électriques d’une fraction significative (~  ou > 30%) du parc de véhicules particuliers ; même question pour une conversion semblable du parc de poids lourds ; limites pratiques actuelles au stockage de l’énergie électrique ; limites pratiques du stockage de l’énergie en général, y compris sous forme gravitationnelle (retenues d’eau) ; cycle de vie complet et détaillé d’une éolienne - installation, démantèlement, production de CO2 (due au ciment notamment), besoins en matériaux « rares » compris ; bilan global, jusqu’à ce jour, de la mise en route des EPRs (tous pays confondus) ; bilans effectifs des municipalités qui visent la neutralité énergétique. Évidemment cette liste n’est qu’indicative ; chacun peut proposer de la compléter.

Il s’agirait (ceci est une proposition) d’une production collective en ce sens que chaque fiche proposée serait soumise à l’avis de toutes/tous les membres du groupe en vue d’éviter des biais non identifiés par l’auteur, et c’est à partir de ces avis qu’un comité de rédaction avaliserait ou non chacune des fiches proposées. Toutefois chacune des fiches porterait une signature (quelques unes tout au plus).

Les membres de l’UR (et ses amis) désireux d’élaborer de telles fiches - selon leurs compétences personnelles et les sources d’information dont ils disposent - formeraient une sorte de « Club » ouvert ; ils interagiraient entre eux grâce à l’internet plutôt que lors de réunions.

Il n’est évidemment pas question ici de lancer des recherches au sens académique du terme : il s’agit d’effectuer des analyses critiques à partir de la littérature scientifique et technique disponible (ouvrages, revues, pages Web...) et de réaliser des synthèses accessibles à des non-spécialistes. Les participant.e.s à cette activité s’engageraient tacitement à faire preuve de réalisme, à rechercher la rationalité, et à soumettre leurs textes à l’avis des autres membres du Club.

Les membres de l’Union rationaliste intéressés par le projet et donc susceptibles de rédiger de telles fiches pourraient, dans un premier temps, me le faire savoir ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. '; document.write(''); document.write(addy_text45895); document.write('<\/a>'); //-->\n Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. }). C’est aux personnes qui se déclareront volontaires pour constituer le groupe de travail qu’il appartiendra de structurer leur communauté avec, au minimum, la mise en place d’un Comité de rédaction de quelques membres dont la responsabilité serait, en premier lieu, de définir exactement la procédure de validation des fiches proposées.

Pour organiser l’activité de ce club, le Webmestre de l’Union rationaliste, Philippe Daigremont, suggère d’utiliser un logiciel du type médiawiki qu’il a déjà développé pour l’Union rationaliste. L’élaboration des fiches, leur archivage, leur validation, et leur diffusion sont susceptibles d’être effectuées avec cet outil si des volontaires compétents en matière de médiawiki se manifestent. Par ailleurs, les Cahiers Rationalistes d’une part et le site Web de l’association de l’autre pourraient contribuer - selon des modalités choisies par chacun des deux médias - à la mise en valeur des travaux du ClubAdresses de contact : webmestres de l’Union rationaliste : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ; rédaction des Cahiers Rationalistes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Si cet appel reçoit un écho suffisant, le projet sera amélioré en prenant en compte les réactions reçues, puis il sera proposé au Conseil d’administration de l’Union rationaliste.

Adhérer

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

S'abonner

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

Siège social

2e3a393f2c2e3f0b4039343a39f83d2c3f343a392c37343e3f30f93a3d32 8nedrkoHq7YDcbAGQP6hJCPmQeZL4wLZ caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
Maison des Associations
4, rue des Arènes
75005 Paris

1c0e0c1b0e1d0a1b120a1de91e17121817d61b0a1d1218170a15121c1d0ed7181b10 3RSrQZYCfZgDPRcRwYiPYRjGZp5XUPu caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
32, rue Pannard
28190 Courville-sur-Eure
Tél. : 02 37 20 28 87

En régions

Île de France

UR Île de France  

Loire-Atlantique

UR Loire-Atlantique  

Ardèche-Drôme-Isère

UR Ardèche-Drôme-Isère  

Nord-Pas de Calais

UR Nord-Pas de Calais  

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.