Union rationaliste

Science et société

Avis de l’UR sur le projet de création d’une « Maison des Sciences et des Médias »

La loi de programmation pluriannuelle de la recherche, qui doit entrer en vigueur en 2021, comporte un volet d’initiatives en vue de « renforcer les liens entre les scientifiques et la société civile ». Il s’agit en particulier de la création d’une « Maison des Sciences et des Médias », conçue sur le modèle du Science Media Center anglais, qui « favorisera la mise en contact rapide entre journalistes et chercheurs, l’accès des citoyens à une information scientifique fiable et renforcera l’apport d’éclairages scientifiques dans les débats publics sur les grands sujets actuels ».

 L’Union Rationaliste attache une grande importance à ces objectifs, tout particulièrement au renforcement des liens entre scientifiques et société civile. Toutefois la création de cette « Maison » ne nous semble pas être la réponse adaptée à ces objectifs.

L’avancement de la science aujourd’hui repose sur des dizaines de milliers de scientifiques dans le monde, par centaines sur tel ou tel sujet ; l’information du public sur les avancées de la recherche requiert la médiation des journalistes. Certains d’entre eux se renseignent à la source auprès de leur propre réseau de chercheurs dans les laboratoires. Pour la plupart des autres, il est nécessaire qu’ils puissent trouver une information claire auprès des organismes de recherche (universités, grands établissements et autres centres de recherche) dont on peut souhaiter qu’ils renforcent dans ce but leurs services de communication. Il y a tout lieu de penser que nombre de journalistes, tout particulièrement ceux qui tiennent à diversifier leurs sources, ne souhaiteront pas être « aidés » dans leur travail parune instance qui, a priori, filtrera les contacts qu’elle favorisera.

Comment imaginer que cette « Maison » puisse délivrer les informations suffisantes dont les citoyens ont besoin, dans des domaines d’une infinie diversité et parfois d’une grande complexité ? Le consensus sur celles-ci s’établit le plus souvent par étapes et débats scientifiques. Le risque est grand que la « Maison »en soit réduite à délivrer une information formatée qui ne répondra pas aux interrogations qui résultent de la trop faible place de la parole des scientifiques dans les médias et du nombre insuffisant de journalistes scientifiques.

Il y a un travail en profondeur à effectuer, par les scientifiques eux-mêmes, aux côtés des services de communication des établissements de recherche, en y associant les journalistes scientifiques des divers médias. L’enjeu est la production et la diffusion d’informations scientifiques de qualité dans une approche multidisciplinaire, fournissant aux citoyens des bases solides pour leur réflexion. L’Union rationaliste souhaite y contribuer pour sa part en créant un groupe de réflexion sur ce thème, ouvert à tous ceux que ces questions préoccupent, en vue de dégager quelques propositions.

Union rationaliste, le 16 octobre 2020

La loi de programmation de la recherche - Avis de l’Union rationaliste

L’Union rationaliste a de tout temps considéré la science et la recherche comme l’une des bases fondamentales de son action militante. Fondée à l’initiative de grands savants comme Paul Langevin en 1930, cette association a joué un rôle essentiel lors de la création du Comité national de la recherche scientifique (CNRS) en 1939 sous l’impulsion de son père fondateur Jean Perrin. Aujourd’hui, alors que se met en place une nouvelle loi sur la programmation de la recherche (LPR) pour les sept années à venir, l’Union rationaliste tient à faire connaître son avis sur cette loi et ses amendements en cours d’examen par les parlementaires. L’Union rationaliste ne peut qu’approuver les objectifs ambitieux de la loi LPR, reflétant un choix politique d’importance majeure et formulés en ces termes par la Ministre : « …replacer la science et la rationalité scientifique au cœur du pacte social et du développement économique du pays ». L’Union rationaliste a largement partagé les diagnostics établis par les groupes de travail préfigurant la loi. Ceci étant, elle s’interroge sur les mesures adoptées, ainsi que sur les budgets qui seront consacrés à la mise en place des réformes. L’Union rationaliste se déclare solidaire des réserves émanant de l’ensemble de la communauté scientifique, toutes disciplines confondues, telles que formulées dans le communiqué adressé au Sénat le 20 octobre 2020 par les présidents des 46 sections du CNRS, les présidents des dix conseils scientifiques des instituts du CNRS et la présidente du conseil scientifique du CNRS.

Tout particulièrement préoccupante nous semble la diminution constante des postes statutaires dans les grands établissements de recherche et leur stagnation dans les universités, alors que le nombre des étudiants est en forte hausse. L’Union rationaliste est particulièrement interpellée par l’offre insuffisante offerte dans la recherche en France aux jeunes diplômés scientifiques. Ceux-ci sont remarquablement formés par nos institutions nationales, mais ils n’ont parfois d’autres choix que de s’exiler, souvent sans retour, dans des pays leur offrant des perspectives attrayantes tant en ce qui concerne les conditions de travail que les salaires. La loi telle qu’elle est formulée ne permettra pas de combler ce déficit.

L’Union rationaliste reconnaît l’importance de l’Agence nationale de la recherche (ANR) et insiste sur la nécessité d’augmenter fortement sa dotation pour porter le taux de sélection des projets à un niveau raisonnable. Toutefois elle souligne que la recherche ne peut pas fonctionner uniquement sur des contrats aux objectifs ciblés. En effet, depuis plusieurs décennies, les gouvernements successifs tentent de faire évoluer les recherches pour qu’elles correspondent aux besoins à court ou moyen terme de certains acteurs économiques, ou satisfassent aux engagements de l'État. La recherche sur fonds publics se présente ainsi en termes de défis scientifiques à relever. Le recours aux appels à projets ne serait pas un vrai obstacle à la liberté de la recherche si, dans le même temps, les dotations récurrentes et structurantes des organismes et des universités demeuraient à un niveau raisonnable par rapport aux contrats. Il y a donc urgence à augmenter les financements de base pour des laboratoires où s’effectuent des recherches de qualité.

En résumé, c’est l’ensemble du budget de l’enseignement supérieur et de la recherche qui est globalement très insuffisant.

Enfin nous avons pris connaissance des trois amendements votés par le Sénat le 29 octobre, sans concertation préalable. L’un d’entre eux prévoit la suppression de la qualification aux fonctions d’enseignant-chercheur par le Conseil national des universités (CNU). L’Union rationaliste s’associe aux protestations vigoureuses des sociétés savantes contre cet amendement, contraire à l’existence d’un statut national d’enseignant-chercheur, indispensable à la garantie d’un service public d’enseignement supérieur d’égale qualité sur l’ensemble du territoire.

Colloques "Science et société"

L'Union rationaliste a organisé un colloque autour des problème de rapport entre science et société.

Adhérer

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

S'abonner

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

Siège social

7985848a77798a568b847f85844388778a7f858477827f898a7b4485887d GMSMXxSFHdcOwU4kPJ2RI7xvLnJPnb caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
Maison des Associations
4, rue des Arènes
75005 Paris

7f716f7e71806d7e756d804c817a757b7a397e6d80757b7a6d78757f80713a7b7e73 HFcZkkDccufQhokPd3qlfLlM800XT caesar This page part is protected against spam bots and web crawlers. In order to be displayed you need to enable Javascript in your browser, and then reload the page.
32, rue Pannard
28190 Courville-sur-Eure
Tél. : 02 37 20 28 87

En régions

Île de France

UR Île de France  

Loire-Atlantique

UR Loire-Atlantique  

Ardèche-Drôme-Isère

UR Ardèche-Drôme-Isère  

Nord-Pas de Calais

UR Nord-Pas de Calais  

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.