Geneviève Cornu

Professeur des universités en sciences de l’information et de la communication

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

18/04/2008

Valeurs républicaines et guerre de la communication

    Présentation : A la suite de la réunion organisée par le Grand Orient de France le 3/04/2008 , nous avons reçu ce texte de Geneviève Cornu membre de   Regard de Femme. Il nous a semblé que ce texte d’une grande qualité n’avait rien perdu de son actualité, c’est pourquoi nous le publions sur notre site.

 Valeurs républicaines et guerre de la communication

    J’ai assisté à l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 à des débats autour de la laïcité, et j’ai constaté qu’un travail de sape s’attaque aux valeurs de la République. Des idées, des comportements s’installent par les moyens de la persuasion, c’est-à-dire en jouant sur l’affectif qui s’exprime dans un discours de la compassion et du politiquement correct. Nous abandonnons l’information qui doit être objective et rationnelle et nous nous alignons sur le courant dominant : il est maintenant de bon ton de se couvrir la tête de cendres, au lieu de s’enorgueillir de tout ce que la pensée des Lumières a apporté au monde. On ne compte plus les élucubrations culpabilisantes et masochistes de tous les bien-pensants.
    Au nom de la « laïcité » et de la « liberté », tel maire autorise la construction de centres culturels (juif, musulman) séparés, d’heures de piscine réservées aux femmes. Or l’esprit même de la laïcité est la mixité, l’échange qui prône la non-séparation entre les sexes et les cultures : il faut apprendre à vivre ensemble. La liberté hissée à l’universalité doit-elle céder aux particularismes dont on sait à quel point ils étouffent les plus malléables, les femmes en particulier. Au nom de « l’égalité » il faudrait rappeler que la dimension universelle des droits de l’homme concerne les droits de la femme.
    J’ai entendu vanter le « zakat »: ces dons caritatifs versés par les Musulmans pendant le ramadan entretiennent en réalité de grands réseaux financiers internationaux dont on soupçonne qu’ils soutiennent des actions terroristes. Une vérité tronquée, c’est une désinformation. Rappelons plutôt le contenu de « fraternité » qui fonde la sécurité sociale dont profitent tous les citoyens.
    Ces ambiguïtés terminologiques, ces lacunes, brouillent la communication. Ainsi le « multiculturalisme » est-il communication entre les cultures ou juxtaposition de ces cultures ? Harcelée par le médiatique, le masochisme et la démagogie, la pensée amputée de l’esprit critique cède la place au  politiquement correct. Si nous abandonnons nos repères, bien des peuples et des individus seront naufragés avec nous ; nous serons emportés par le mouvement de l’obscurantisme qui s’installe autour de nous, et en nous, par mimétisme et lâcheté. Par manque de foi dans la République.

le 22 / 12 / 2005
Geneviève Cornu,
Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication

Venez découvrir

Les Cahiers Rationalistes

Venez découvrir

Raison Présente

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *