Michel Spinner 

UR

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

5 novembre 2009

Les ondes électromagnétiques sont dangereuses !
C’est le Parlement européen qui le dit !

Ces braves gens se sont longuement penchés sur la question. Longues discussions en commission rapport et vote. Le rapporteur est une dame pas idiote du tout, mais qui, comme tous les autres, comme tout le monde, pratique le principe de précaution. Je vous donne sa conclusion telle qu’elle paraît dans les comptes rendus :
« En guise de conclusion, la rapporteure (sic) souhaite mettre l’accent sur les nombreux documents dont elle a pu prendre connaissance et qui précisent que les compagnies d’assurance refusent généralement de couvrir le risque en responsabilité civile concernant les champs électromagnétiques. Connaissant la capacité des assureurs a évaluer tout type de risque et a parier sur l’avenir, on est en droit de s’interroger sur les raisons qui les motivent à appliquer à leur façon le principe de précaution. »

Résultat du vote de la commission, à la date du 17 février 2009 : pour 43, contre 1, abstention 3
En séance plénière, cela donne : adopté : pour 559, contre 22, abstention non dit

C’est le Skeptica Iquirer qui commente, et fort intelligemment, les tenants et aboutissants. Nos amis, moins bêtes que les députés (dont beaucoup se sont présentés aux dernières élections en marche arrière), ont interrogé les compagnies d’assurances. Voici ce que répond Swiss Re, la plus grosse société de réassurances d’Europe :

We assess the risk of change as being extraordinarily explosive not because weak electromagnetic fields might, contrary to expectation, prove to be hazardous after all. We consider the risk of change to be so dangerous because it is evident that a wide range of groups have great political and financial interest in electrosmog being considered hazardous by society. (Electrosmog = A Phantom Risk)

Nous évaluons le risque de changement comme étant extraordinairement explosif, non parce que les champs électromagnétiques faibles constituent après tout un danger alors que nous pensons le contraire. Il constitue pour nous un danger parce qu’il nous paraît évident qu’une vaste coalitions d’intérêts politiques et financiers veut que la brume électromagnétique soit considérée comme dangereuse par la société. (Electrosmog = un risque fantôme)

En traduisant le non-dit on trouve : les tribunaux, et non des moindres, ayant versé dans la parano, nous n’imaginons pas perdre de grosses sommes de bon argent à des futilités…

Admirez en passant la fluidité et la sobriété de la langue anglaise quand elle fait dans l’humour financier ! Sachez aussi que ce parlement d’incultes scientifiques a voté presque à l’unanimité contre son conseil scientifique, le SCENIHR, avec la meilleure conscience du monde, en l’accusant même de malhonnêteté intellectuelle. Que faire, que penser de ces gens-là, aussi simplets que nos députés nationaux et que nos Cours d’appel ? Il est vrai que ces représentants de citoyens ont pris de mauvaises habitudes, par exemple l’écriture de l’Histoire…

SPI, par ordre et par délégation, lecteur de la presse humaniste et laïque étrangère    

Venez découvrir

Les Cahiers Rationalistes

Venez découvrir

Raison Présente

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *