Claude Stephan et François Clapier

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

18 mai 2011

Des doses repère et des valeurs de référence

Des sites officiels, tels que celui de Institut de radioprotection et de sécurité nucléaire (IRSN)donnent des explications détaillées sur les unités utilisées pour mesurer les doses de rayonnement reçus lors d’une irradiation et les activités de produits radioactifs.

Les doses sont exprimées en Sievert (Sv), millisievert (mSv) ou microsievert (µSv).
Les études épidémiologiques ont conduit à estimer l’excès de cancer par rapport à la normale à environ 5% de cancer supplémentaires par Sievert distribué dans un groupe ayant subi une irradiation. Les études n’ont pu apporter des preuves d’effet cancérigène pour des doses inférieures à 100 mSv.

Les activités de produits contaminés sont mesurées en Becquerel (Bq), c’est-à-dire en nombre de désintégration par seconde. Le Becquerel est une unité très petite, parce que le moindre atome qui se désintègre est comptabilisé, et il y a beaucoup d’atomes dans une quantité pondérale de matière. Un corps humain moyen a ainsi une activité naturelle de dix mille Becquerel. L’auto-irradiation du fait de la radioactivité naturelle du corps humain (10.000 Bq) induit une exposition de 0,2 mSv/an, Les doses reçues en conséquence de l’irradiation naturelle (rayons cosmiques, radioéléments naturels présents dans l’organisme et la croûte terrestre) varient en France entre 1,5 mSv/an et 6mSv/an. L’exposition moyenne aux radiations naturelles dans le monde est estimée de l’ordre de 2,5mSv/an. L’exposition annuelle due aux examens médicaux dans les pays développés est en moyenne de 1 mSv/an.

La réglementation n’est pas toujours identique d’un pays à l’autre. En France les limites à respecter dans les locaux de travail varient de 1mSv/an pour le public à 100 mSv/heure en zone dite interdite d’y séjourner.
Les niveaux de radioactivité et de dose engendrés par l’accident de Fukushima sont indiqués sur les sites des organismes donnés en bas de page au fur et à mesure des données communiquées.

Important : Ces notions et d’autres valeurs d’intérêt opérationnel et sanitaire sont disponibles sur les sites de l’ASN, de l’IRSN et de l’OMS. Le site de l’AIEA est en anglais.

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *