Michel Petit

RIP

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

08/12/2019

Hommage à Michel Petit

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de notre ami Michel Petit, vice-président de l’Union rationaliste de 2004 à 2007. Chercheur en physique des plasmas spatiaux au début de sa carrière, Michel Petit avait exercé au fil de son parcours, de nombreuses responsabilités scientifiques, au CNRS où il présida à la naissance de l’INSU, à l’École polytechnique, dans les ministères de la recherche puis de l’environnement notamment. Lorsqu’il accepta, à la demande de Jean-Pierre Kahane de rejoindre le combat de l’Union rationaliste, il était membre du bureau du GIEC et fortement investi dans les travaux de ce groupe intergouvernemental d’évaluation des recherches sur le climat, pour en préparer le quatrième rapport. Il était président de la Société météorologique de France. Il fut l’un des fondateurs de l’association Sauvons le Climat, dont nous suivons les travaux avec grand intérêt.

Michel Petit nous a beaucoup apporté par ses connaissances sur la question climatique, mais pas seulement. La défense du rationalisme moderne, la laïcité, la culture scientifique, tout comme les questions de société impliquant la science ont suscité nombre d’interventions de sa part, lors de réunions de bureau notamment pour la mise au point de déclarations de l’UR, comme à l’occasion de conférences-débats organisées par la section parisienne. Nous gardons le souvenir de contributions argumentées, mais peut-être plus encore de son esprit de synthèse et de la clarté avec laquelle il exposait des questions difficiles. Correspondant de l’Académie des sciences, Michel Petit était aisément de plain-pied avec tous.

La question climatique est au premier plan de l’actualité dans la première décennie du vingt-et-unième siècle, mais la situation est paradoxale. Les conclusions des scientifiques convergent depuis près de vingt ans pour attribuer l’essentiel du réchauffement présent et prévisible du climat à l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine. Mais les controverses se poursuivent et les propositions sur l’attitude à adopter fleurissent, cultivant les incertitudes. La mise en œuvre d’un Colloque de l’Union rationaliste sur ces questions fut confiée à Michel Petit. Le colloque « Menace sur le climat, pour une attitude rationnelle face eu réchauffement climatique » en mars 2005, fut, grâce à lui, un grand succès et dota l’Union rationaliste d’une solide analyse de fond précieuse pour l’avenir. Cet effort sera poursuivi, Michel y a beaucoup contribué, à travers des émissions de radio (« Divers aspects de la pensée contemporaine » sur France Culture) et des conférences publiques (Mairie de Paris 9e, Ivry-sur-Seine).

Les rapports de la science et de la société dans cette même période apparaissent dominés par des affrontements dans lesquels la rationalité ne s’y retrouvait pas vraiment. Michel Petit apporta une contribution précieuse, comme membre de son comité d’organisation, à la préparation du colloque « Débats scientifiques et choix de la société ». Il mit à profit son expérience de membre du GIEC, au contact d’organisations non gouvernementales, pour la gestion de problèmes conflictuels.

L’Union rationaliste gardera sa mémoire. Elle adresse ses condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches.

Venez découvrir

Les Cahiers Rationalistes

Venez découvrir

Raison Présente

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *