Raison présente n° 53

10,00 

Édito : Victimes du racisme. Du ressenti au ressentiment
Communiqué : Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création
Actualité : Transition écologique : de l’intention à l’action
Radio : La géométrie – Abécédaire citoyen des sciences
Figure : Surveiller et Punir : Foucault et la Prison

Éditorial
Par Gérard Fussman

Victimes du racisme
Du ressenti au ressentiment

Le début de l’année 2019, en France, a été marqué par un déferlement d’actes racistes. Dans la nuit du 18 au 19 février, 96 tombes du cimetière juif de Quatzenheim ont été vandalisées. Le 11 mars, l’intérieur de l’église Saint-Louis de la Robertsau, à Strasbourg, a été saccagé, l’une des cinq églises catholiques victimes de tels agissements la même semaine. Le 25 mars, à Bergerac, les murs d’une mosquée en construction ont été aspergés de sang de porc. Le même jour, des Roms ont été victimes d’une tentative de lynchage en Seine-Saint-Denis (Clichy-sous-Bois et Bobigny). Ajoutons à cette triste liste les cris racistes contre le capitaine de l’équipe de football d’Amiens (en Italie et en Grande-Bretagne, c’est pire).

Les réactions à ces évènements ont été très différentes. Le président Macron est allé à Quatzenheim et y a prononcé de fortes paroles contre l’antisémitisme. Les élus locaux ont publié des messages de soutien au curé de l’église de la Robertsau. Pour Bergerac, la presse s’est contentée de quelques entrefilets. On a davantage parlé des Roms, mais surtout pour traiter de la façon dont une fausse rumeur (en ce cas, l’enlèvement d’enfants) se propage. Le racisme anti-noir de certains supporters (dans le cas cité, un seul) a fait la une des rubriques sportives : fallait-il arrêter le match ? Dans tous les cas, la police et la justice semblent avoir fait leur travail très correctement.

n°672-673

Les Cahiers Rationalistes

Mars-avril 2021

Raison Présente

n°219

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME