Publications et médias

Thématique
Articles

Qatar : ne bottons pas en touche

Ce qui se déroule sous nos yeux au Qatar est sans précédent. Nous assistons impuissants à l’effacement de valeurs communes au rationalisme et au sport auxquelles nous sommes particulièrement attachés, à savoir la laïcité et l’égalité et la promotion de valeurs humanistes…

En savoir plus
France Culture

Santé publique et Démocratie sanitaire

Emmanuelle Huisman Perrin s’entretient avec André Grimaldi, Professeur émérite de diabétologie au CHU de la Pitié-Salpêtrière, sur le numéro double de Raison Présente qui paraît en décembre 2022 “Santé Publique et démocratie sanitaire”.
A l’heure où le gouvernement organise un nouveau grand débat décentralisé sur notre système de santé à la recherche de mesures dites « pragmatiques, sans tabou ni a priori », adaptées aux différents territoires, le comité de rédaction de Raison Présente a souhaité publier un dossier consacré à la Santé publique. Cette émission est l’occasion de tirer les leçons de la crise sanitaire et de ses retentissements en matière de démocratie sanitaire…

En savoir plus
À venir

Carte blanche à Sylvestre Huet

Climat : 30 ans pour rien ?
Le 20 décembre 2022 :
Conférence de Sylvestre Huet (Journaliste scientifique), 19h30 à l’Institut d’Astrophysique de Paris, 98-bis Boulevard Arago, 75104 Paris.
En 1992, tous les pays de la planète signaient la Convention Climat de l’ONU. Ils s’y engageaient à « préserver le système climatique pour les générations présentes et futures ». Le problème y était bien décrit :

« L’activité humaine a augmenté sensiblement les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère (ce qui) renforce l’effet de serre naturel », « ce dont risquent de souffrir les écosystèmes naturels et l’humanité ».
Pourtant, trente années plus tard, les émissions de gaz à effet de serre mondiales ont suivi la pire des trajectoires envisagées à l’époque, pour atteindre près de 60 milliards de tonnes d’équivalent CO2 en 2019, avant l’éphémère repli provoqué par la crise sanitaire et ses restrictions d’activité et notamment de transports.
Pourquoi cette apparente contradiction entre ce traité international et les politiques suivies ?

En savoir plus
Éditos

Soutien au combat des Iraniennes et des Iraniens

Ne rien lâcher !
Depuis l’assassinat de la jeune étudiante Mahas Amini par la police des mœurs de Téhéran pour avoir porté un foulard islamique de manière inadaptée, les manifestations se poursuivent depuis plus d’un mois et gagnent en ampleur dans de plus en plus de villes en Iran. Les femmes sont au premier rang dans les rues, elles ne tolèrent plus les contraintes d’un autre âge imposées à leur corps et à leur vie par le régime patriarcal auquel elles sont assujetties. La répression est massive et féroce, les morts se comptent par centaines, mais le courage hors du commun des foules en colère dans les rues ne faiblit pas.
Leur combat redonne d’abord espoir à toutes celles qui subissent le joug des régimes patriarcaux et religieux de par le monde. Il est sans patrie ni frontières …

En savoir plus
France Culture

Le combat des femmes iraniennes

“Si vous en tuez deux, trente les remplaceront”
Azadeh Kian est sociologue à l’université Paris Cité et responsable de la spécialité Master Genre et changement social et politique : perspectives transnationales. Elle est directrice du CEDREF, le Centre d’enseignement, de documentation et de recherches pour les études féministes. Elle connaît très bien la situation des femmes en Iran. L’Union rationaliste tient à marquer à travers cette émission sa solidarité et son soutien au peuple iranien et notamment aux femmes qui se lèvent contre l’autoritarisme, la violence, le meurtre érigés en politique d’Etat…

En savoir plus
Histoires courtes

Histoires courtes : C’est l’histoire d’un photon

Les étranges rapports d’un photon avec une vitre sous la loupe quantique.
(vidéo)
Physicien, prix Nobel de Physique 2022, directeur de recherche au CNRS, professeur à l’Institut d’Optique et à l’École polytechnique, académicien, médaille d’or du CNRS, lauréat du Prix Wolf, Alain Aspect remonte les chemins de la fameuse dualité onde-particule et, mettant ses pas dans les pas de Niels Bohr et de John Archibald Wheeler, interroge la profonde énigme du comportement d’un photon sur une lame semi-réfléchissante ou dans un interféromètre construit autour de cette lame…

En savoir plus
Archives

L’aviation civile confrontée à la transition énergétique

> DOCUMENT <

• Le trafic aérien tient une place de plus en plus grande dans l’économie de nombreux pays. Il sera multiplié par un facteur compris entre 2,7 à 4,3 d’ici 2050, en supposant que les moteurs de cette croissance (exportations, tourisme…) seront peu affectés par les critiques que les écologistes adressent à ce trafic.
• Le carburant utilisé par l’aviation est exclusivement du kérosène d’origine fossile. Sa combustion produit du gaz carbonique (près de 3% des émissions mondiales), des gaz polluants (composés de soufre et d’azote), des particules fines et des suies.
• Vu la croissance attendue, ce trafic deviendra une source majeure de pollution de l’atmosphère en quelques décennies.
• Les mesures prises par l’Organisation de l’aviation civile internationale pour éviter cette situation ne sont pas à la mesure du problème posé car elles reposent essentiellement sur l’exploitation des marchés du carbone qui, en pratique, se sont avérés peu efficaces pour infléchir les émissions mondiales des gaz à effet de serre.
• Deux substituts du kérosène sont possibles. D’une part, le bio-kérosène fabriqué à partir de la biomasse. Des carburants de ce type ont été certifiés et testés, mais dans le cas des bio-kérosènes de 2ème ou 3ème génération – ceux qui ne sont pas en concurrence directe avec les filières agro-alimentaires – la rentabilité de leur industrialisation n’est pas établie. • • Un autre substitut peut être obtenu par synthèse chimique à partir de CO2, mais le développement (avant industrialisation) de cette filière de kérosène devrait prendre de l’ordre d’une décennie. Dans les deux cas, des infrastructures considérables seront nécessaires.
• Le recours à l’énergie électrique pour le trafic aérien n’aura guère d’impact pour au moins deux décennies.
• Les industries de l’aéronautique ne sont pas prêtes à assurer la transition écologique bien que celle-ci devienne plus urgente d’année en année…

En savoir plus
Archives

L’hydrogène : un matériau d’avenir pour stocker et transporter de l’énergie ?

> DOCUMENT <

• L’intérêt de l’hydrogène (H2) dans le domaine de l’énergie tient d’abord au fait que 1 kg d’hydrogène permet de stocker autant d’énergie que ~ 4 litres d’essence (ou 3kg). Il réagit facilement avec le dioxygène pour donner de l’énergie thermique (combustion) ou électrique (pile à combustible).
• Il peut être utilisé pour stocker ou transporter de l’énergie et, dans certaines conditions, il concurrencera l’électricité. Mais 1 kg de H2 gazeux occupe un volume environ 2 800 fois plus grand que 4 l d’essence dans les conditions ordinaires de pression et de température. Pratiquement, qu’il s’agisse de stockage ou de transport, le gaz est souvent comprimé dans des bouteilles en acier à une pression pouvant atteindre 700 fois la pression atmosphérique (à cette pression, en prenant en compte la masse du réservoir, la densité d’énergie par kg est réduite d’un facteur ~15). On développe aussi des procédés de stockage de H2 dans des matériaux solides, avec des densités d’énergie comparables à celle assurée par une compression à 700 bars.
• H2 peut s’enflammer avec l’air et/ou exploser en cas de fuite. Comme c’est le cas pour de nombreux produits inflammables, son utilisation demande donc des précautions particulières.
• Aujourd’hui, plus de 90% de H2 est obtenu à partir d’hydrocarbures, mais il peut aussi être produit par électrolyse de l’eau, c’est-à-dire à partir d’électricité et d’eau, avec un rendement énergétique qui peut atteindre, voire dépasser 80%. La production par électrolyse ne génère aucune pollution.
• On peut aussi produire H2 par des procédés biologiques, à partir de la biomasse ou de certains déchets. Cette production est concurrencée par celle de méthane.
• La façon la plus prometteuse d’utiliser l’énergie chimique de H2 est de mettre en œuvre une pile à combustible. De l’énergie électrique est alors directement obtenue de H2 et O2 avec un rendement de 50% à 60% aujourd’hui (plus de 90% bientôt) et un moteur peut convertir cette énergie électrique en énergie mécanique avec un rendement proche de 1. Cet usage de H2 produit de l’eau et n’est accompagné d’aucune pollution.
• Il existe aujourd’hui des voitures et des autobus électriques utilisant le H2, bientôt des trains et même des « vélos ». Un kg de H2 permet à une voiture « ordinaire » de parcourir une soixantaine de km. Mais ce qui manque encore, c’est un réseau dense de distribution de ce gaz.
• H2 est susceptible d’être très largement utilisé pour stocker et transporter de l’énergie. En particulier, il pourrait être fait largement appel à ce gaz pour le stockage de l’électricité des sources intermittentes dans les périodes de surproduction…

En savoir plus
À venir

Carte blanche à Stéphanie Ruphy

Maintenir la confiance :
quels nouveaux enjeux pour le monde de la recherche ?

Le 18 octobre 2022 :
Conférence de Stéphanie Ruphy (ENS, professeur des universités, philosophe des sciences) à 19 h 30 à l’Institut d’Astrophysique de Paris, 98-bis Boulevard Arago, 75104 Paris.
À quelles conditions peut-on espérer maintenir ou renforcer la confiance envers l’expertise scientifique dans nos démocraties contemporaines ? Cette question de la confiance est plus que jamais centrale, à l’heure où l’expertise scientifique est au cour de nombre de décisions politiques qui façonnent nos vies. Mon hypothèse de travail dans cette conférence sera que les leviers d’action traditionnellement identifiés, comme le développement de la culture scientifique, sont aujourd’hui insuffisants. À la lumière d’évolutions de nos rapports à la connaissance et à la décision, j’envisagerai d’autres leviers d’action, complémentaires, comme le développement de la capacité d’expertise sur l’expertise ou encore une plus grande ouverture aux citoyens des processus mêmes de production de connaissances et d’expertise…

En savoir plus
Articles

Hommage à Samuel Paty et aux enseignants

L’Union Rationaliste se félicite du courage dont ont fait preuve les responsables pédagogiques de la nouvelle école Samuel Paty, que le ministre Pap Ndiaye a eu l’honneur d’inaugurer à Montpellier. Citons Estelle Peredes, directrice de l’établissement : « Lucie Aubrac et Samuel Paty ont résisté chacun à leur façon, chacun en leur temps, à la discrimination, à l’obscurantisme et à la haine. Cette école nous oblige, parce qu’elle nous rappellera à tous notre devoir de poursuivre l’engagement de ces deux héros. » .
Le maire de Montpellier Michaël Delafosse a également souligné de son coté: “Quoi de mieux qu’une école pour saluer la mémoire d’un enseignant ? Tout en précisant qu’au moment de ce choix, il n’y a pas eu des résistances mais des mots pour dire que quand même, si nous cédons ici, nous céderons sur tout.”

En savoir plus
Éditos

Rentrée 2022 : Incertitudes et fragilités du monde

Pas d’incertitude hélas sur la réalité du changement climatique : les catastrophes naturelles de l’été ont dissipé les derniers doutes et annoncé les ravages à venir. Chacun a pu mesurer les dérèglements qui s’installent durablement : canicule pendant des mois d’été, incendies incontrôlables et forêts parties en fumée, sécheresse destructrice de la végétation et des cultures, menaces sur les approvisionnements en eau, inondations meurtrières …
Par contre grande incertitude sur les mesures urgentes qui doivent être prises : l’ambition écologique des politiques est-elle à la mesure des enjeux ? On peut sérieusement en douter. L’appel vertueux à la sobriété dans la population n’est qu’une petite partie des solutions qui n’aura d’effet qu’à long terme et il ne doit pas peser sur les défavorisés. Dans les régimes démocratiques, il faudra obtenir l’acceptabilité sociale de mesures contraignantes, et quant aux régimes dictatoriaux, on peut douter qu’ils se plient à ces mesures. Surtout le recours à la sobriété masque l’évidence : les ripostes étatiques à prévoir (sur l’urbanisme et l’habitat par exemple) trouveront leurs limites dans nos régimes capitalistes néo-libéraux où la recherche du profit immédiat entre en contradiction avec les mesures de sobriété énergétique …

En savoir plus
France Culture

Actualité des trous noirs

Michèle Leduc, physicienne, directrice de recherche émérite au CNRS, membre de l’Union rationaliste et rédactrice en chef de la revue Raison Présente interroge Marc Lachièze-Rey astrophysicien et cosmologue, directeur de recherche émérite au CNRS pour parler des trous noirs.
Le concept de trou noir a connu ces derniers temps de grands succès en astrophysique : première image, spectaculaire, d’un trou noir supermassif au centre de la galaxie M87 obtenue grâce à un télescope d’un genre nouveau, l’Event Horizon Télescope ; prix Nobel 2020 attribué à Roger Penrose pour ses travaux théoriques: la découverte que la formation des trous noirs est une prédiction de la relativité générale; prix Nobel 2017 pour celle de collisions et de fusions entre trous noirs, par ondes gravitationnelles… Sans oublier les constants débats théoriques à propos de leur entropie et de leur information …

En savoir plus
Communiqués

AGIR ENSEMBLE !

Les missions de l’Union rationaliste sont vastes et ambitieuses. Si elles n’ont pas la prétention de changer le monde, elles se proposent de le comprendre par la raison et de faire barrage aux contre-vérités. Le contexte actuel montre à quel point cet effort doit être ardemment défendu, d’autant que toute faiblesse laisse la porte ouverte aux intégristes comme aux conservateurs de tout bord. Défendre l’égalité, la rationalité, la laïcité et l’accès à l’éducation pour toutes et tous, nous semble une priorité quand les droits des femmes sont bafoués, quand l’intégrité des personnes est niée lors des guerres, quand la biodiversité recule et que les inégalités progressent…

En savoir plus
France Culture

Pour une politique de l’accueil et de l’hospitalité

Gustave Massiah est, entre autres, enseignant honoraire à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette, et militant altermondialiste. Il réfléchit à ce que pourrait être une politique d’accueil et d’hospitalité des personnes forcées à la migration …

En savoir plus
Archives

L’électricité dans la transition énergétique

> DOCUMENT <

L’électricité tient une place à part dans le mix énergétique : ce n’est pas une énergie directement disponible dans la nature. Sa production est le résultat d’un processus industriel où une énergie primaire (pétrole ou charbon, vent ou énergie solaire, énergie potentielle d’une chute d’eau) est convertie en électricité.

La production mondiale d’énergie dite primaire représente, en 2017, 14 milliards de tonnes d’équivalent pétrole (TEP). Les énergies fossiles classiques atteignent 81 % du total et l’électricité « directe » (nucléaire, hydraulique, EnR et un peu de biomasse) 10 % du total.

En savoir plus
Documents

Planification écologique et rationalité

Jacques Haïssinski, responsable du groupe de réflexion “Transition écologique et rationalité” de l’UR, nous envoie ce texte de synthèse avant de quitter ses fonctions d’animateur du groupe

L’idée d’une « planification écologique », d’abord avancée par J-L Mélenchon qui lui a consacré un livret, reprise par E. Macron, a déjà fait l’objet de nombreux commentaires. À son tour, le Groupe de travail sur la transition écologique de l’Union Rationaliste s’est interrogé sur ce que pourrait ou devrait apporter cet outil stratégique. Nous proposons un contenu à cette planification, tout en insistant sur les engagements politiques qui doivent l’accompagner pour qu’elle ne reste pas lettre morte…

En savoir plus
Vie du groupe

Appel à contributions du groupe “Transition écologique et rationalité”​

Le groupe “Transition écologique et rationalité” prend un second souffle sous la responsabilité de Marc Thierry et fait appel à de nouvelles contributions.

Le Groupe « Transition écologique et rationalité » a été fondé en 2019 par Jacques Haïssinski avec l’objectif de publier des fiches synthétiques dans les Cahiers Rationalistes.

Nous entrons maintenant dans une seconde phase. Le Groupe se propose d’évaluer et de comparer selon une approche rationnelle les mesures prises pour lutter contre les conséquences du dérèglement climatique, en adoptant une démarche objective. Chaque fiche sera publiée dans les Cahiers Rationalistes puis mise en ligne sur le site de l’Union Rationaliste. Il est donc indispensable de se montrer pédagogue, les travaux du Groupe devant contribuer à la formation du public et constituer une source d’information pour les professeurs. Un autre objectif est de favoriser une prise de conscience en se fondant sur des données et des arguments bien étayés.

Nos priorités à venir porteront sur les thèmes suivants : la planification de la transition écologique, croissance durable ou décroissance ? la biodiversité… liste non limitative, bien sûr, car, par exemple, les questions de prévention des risques naturels ou de gestion de l’eau semblent aussi très importantes…

En savoir plus
Éditos

La planification écologique doit être rationnelle

Rôle de l’État et mobilisation des populations
La nécessité d’une planification écologique fait son chemin sur tous les continents. En France, une secrétaire d’État chargée de l’écologie vient d’être nommée pour une stratégie nationale en matière de climat, d’énergie, de biodiversité et d’économie circulaire. C’est peu. Une véritable planification doit aller bien au-delà d’une coordination entre ministères pour réorienter l’économie, permettre de résister aux lobbies industriels et de faire évoluer notre mode de vie, tout ceci dans un très court délai …

En savoir plus
France Culture

Laïcité : une aspiration émancipatrice dévoyée

Roland Pfefferkorn, Professeur émérite de sociologie à l’Université de Strasbourg, membre de l’Union rationaliste et Co-rédacteur en chef de la revue “Raison Présente” analyse les dévoiements de l’idéal laïc qui se manifestent dès la IIIème République.

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME