Publications et médias

Thématique
Articles

Antoine Triller élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences

Président de l’Union rationaliste, médecin et neurobiologiste, Antoine Triller vient d’être élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences pour la deuxième division (sciences chimiques, biologiques et médicales et leurs applications). Succèdant à Pascale Cossart, en poste depuis le 1er janvier 2016, Antoine Triller prendra ses fonctions le 1er janvier 2022. Actuellement vice-président de l’Académie des sciences, Antoine Triller siégera au Bureau de l’Académie des sciences, aux côtés d’Étienne Ghys, Secrétaire perpétuel pour la première division (sciences mathématiques et physiques, sciences de l’univers et leurs applications), du président Patrick Flandrin, et du vice-président, dont l’élection aura lieu dans les mois qui viennent…

En savoir plus
Culture scientifique

Histoires courtes : LE PAPYRUS PRISSE

La personnalité du scribe antique révélée par l’examen de sa technique d’écriture.
(Vidéo)
Commissaire de l’exposition consacrée en 2011 par la Bibliothèque nationale de France (Richelieu) à l’explorateur Émile Prisse d’Avennes, l’égyptologue Chloé Ragazzoli (Paris-Sorbonne / Oxford), chargée de recherche au département des manuscrits de la BNF, détaille les secrets de fabrication d’un des plus prestigieux papyrus de la BNF, où l’on voit le scribe hésiter sur la longueur des lignes, recharger son calame en encre et laisser entrevoir la personnalité de son commanditaire.

En savoir plus
France Culture

Hôpital : crise et expertise

Quel a été le rapport aux experts pendant la crise de la Covid ? La vie à l’hôpital durant l’épidémie ? Quel est l’avenir de l’hôpital public fragilisé avant la crise et très durement éprouvé depuis ? Autant de questions posées et analysées sans complaisance dans le n° 217 de Raison Présente.
En compagnie de Guy Bruit, directeur de Raison Présente, et du Professeur André Grimaldi qui analyse l’évolution de l’hôpital public depuis la réforme Debray et la façon dont la crise sanitaire a surgi dans un hôpital public à bout de souffle, les raisons de la déception des hospitaliers et des médecins face au Ségur de la santé, et qui avance des propositions pour reconstruire l’hôpital public par la démocratie sanitaire.

En savoir plus
Prix de l'UR

Remise du prix de l’UR 2020

Gérard Noiriel est directeur d’études à l’EHESS (Membre du centre recherches de l’IRIS). Historien, il a publié le livre Une histoire populaire de la France paru aux Éditions Agone en septembre 2018, puis Les Gilets jaunes à la lumière de l’histoire aux éditions Le Monde l’Aube, et puis tout récemment vient de sortir aux éditions La Découverte Le venin dans la plume, Edouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République.

En savoir plus
Culture scientifique

Histoires courtes : LA DANSE SUR LE PAPIER

« Vous dansiez ? J’en suis fort aise. Eh bien, notez maintenant. » (La Fontaine revisité)
(Vidéo)
Historienne de l’art, maîtresse de conférences à l’université de Bourgogne-Franche-Comté et conseillère scientifique à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), Pauline Chevalier décrypte, à travers l’évolution des notations chorégraphiques, l’alchimie du geste qui se mue en signe puis le signe en idée : comment la chair se fait verbe.

En savoir plus
Sections locales

Conférence de Fadila Maaroufi

la volonté de vivre librement dans un pays démocratique

Suite aux conférences organisées en 2018 et 2019 par la Commission Laïcité de la section ex-Lille1 du SNESUP que la pandémie a interrompues en 2020, nous vous invitons à la prochaine conférence
“La naissance de l’Observatoire des fondamentalismes à Bruxelles : la volonté de vivre librement dans un pays démocratique”
par Fadila Maaroufi
le mardi 8 juin 2021 à 18h
Belge d’origine marocaine et diplômée en anthropologie, Fadila Maaroufi a travaillé, comme éducatrice de rue, dans plusieurs quartiers bruxellois défavorisés.
Depuis 2016, elle anime séminaires et conférences sur le thème de la radicalisation afin de combattre ce qu’elle nomme « l’islam politique ».
Depuis novembre 2020, elle est directrice de l’Obruxelles (l’Observatoire des Fondamentalismes à Bruxelles).
L’Obruxelles est une organisation qui se donne pour mission d’alerter et de mettre en commun, diffuser et partager des connaissances théoriques, pratiques et critiques, sur les fondamentalismes religieux et ce qui les soutient.

Il agit également pour la défense des valeurs démocratiques, la liberté d’expression et la liberté de conscience. Il propose un accompagnement des personnes mises en danger, exclues ou harcelées pour leur opinion, leur philosophie ou leur croyance.

En savoir plus
Communiqués

L’UR défend l’intégrité et l’éthique scientifique

Didier Raoult assigne en justice deux scientifiques, Elisabeth Bik et Boris Barbour
Elisabeth Bik (biologiste, consultante aux Etats-Unis sur l’intégrité scientifique) et Boris Barbour (chercheur CNRS administrateur de PubPeer) sont assignés en justice par Didier Raoult et Eric Chabrière (IHU de Marseille) pour « harcèlement, tentative de chantage et d’extorsion ». La raison en est qu’Elisabeth Bik a révélé des problèmes dans 62 articles publiés par Didier Raoult (erreurs de méthode, résultats faux, conflits d’intérêt non déclarés, problèmes d’éthique dans des essais chez l’homme). Ses analyses ont été déposées en son nom sur PubPeer (site international qui met en ligne des commentaires factuels soumis par des relecteurs sur des articles publiés).
L’UR s’indigne de la judiciarisation d’une question fondamentale liée à l’intégrité et à l’éthique scientifique qui sont des fondements de l’approche rationnelle en science.
En outre l’UR espère des réactions des institutionnels face à une affaire dont les conséquences sont négatives pour l’image de l’ensemble de la recherche française.

En savoir plus
France Culture

Réforme Blanquer-Vidal : Le Capes !

La réforme du Capes s’opère par un passage en force du ministère et un décret réduisant à l’impuissance ceux qui s’opposent à ses réformes. Les modalités des épreuves changent : un entretien de motivation se substitue à une épreuve disciplinaire, modifiant l’esprit du concours.

Depuis 2019, et la mise en place de la réforme Blanquer-Vidal, nous ne cessons d’alerter les auditeurs sur le plus grand démantèlement du service public d’éducation que la France ait jamais connu…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Covid et vaccination : redonner du sens aux chiffres

Au XVIIIe siècle la variole faisait en France 50 à 80 milliers de morts par an. L’inoculation de cellules malades, ancêtre de la vaccination, représentait un risque important (un mort pour 1200 inoculations) mais fut acceptée par les paysans comme par les familles royales et défendue par les philosophes des Lumières, face aux réticences religieuses et conservatrices. Grâce à la vaccination, l’épidémie fut enrayée, puis totalement éradiquée en 1980…

En savoir plus
Sections locales

Projection du documentaite “Les soignants de l’exil”

Les membres de l’Union Rationaliste Métropole Nord ont le plaisir de vous inviter par vidéo-conférence le jeudi 20 mai à 18h30 à assister à la projection du Documentaire : “Les soignants de l’exil” Par Chloé Tisserand, doctorante en sociologie au CeRIES EA 3589, Université de Lille.
La projection sera suivie d’un débat avec Chloé Tisserand

“Dans un contexte d’hostilité généralisée, il subsiste un endroit à Calais où les exilés restent accueillis et soignés. L’hôpital et son service la Pass – Permanence d’accès aux soins de santé – sont un lieu où l’écoute et l’empathie s’exercent encore au nom de la mission de service public. Claire Lonnoy, infirmière, Etienne Louis, infirmier, le médecin urgentiste, Mohamed El Mouden, ou encore le médecin-psychiatre, Philippe Legrand soignent des maux de tête, de ventre, la gale ou la tuberculose, les blessures de la frontière (accident contre les poids-lourds, doigts sectionnés par les barbelés…), les dépressions… Sans y avoir été spécialement préparés, ces citoyens sont, au quotidien, confrontés à la violence des conditions de vie des exilés. Après plusieurs années, ils sont partagés entre enthousiasme et usure, entre bienveillance et difficultés à se comprendre. Ces soignants incarnent l’institution hospitalière et poursuivent leur travail en première ligne. Leur rencontre avec les exilés a changé leur vie et leur façon de soigner”.

En savoir plus
Sections locales

La liberté pédagogique des enseignants a-t-elle encore un sens à l’ère du numérique et des neurosciences ?

Conférence – débat vendredi 28 mai 2021, 18 h/20h en vidéo par Zoom
—————————————-
Philippe Champy est ancien ingénieur à l’INRP (l’ancêtre de l’IFé) et ancien éditeur (Retz). Il a publié un nouveau livre : Vers une nouvelle
guerre scolaire, La Découverte. L’enjeu de cette nouvelle guerre scolaire tient dans le mot liberté. Particulièrement la liberté pédagogique des enseignants , soumis aux pressions d’instructions de plus en plus tatillonnes, d’une évangélisation neuroscientifique et d’outils numériques qui vérifient et recadrent les pratiques, comme les
évaluations nationales. L’Ecole de la confiance c’est celle de la mise
sous contrôle.

En savoir plus

Covid-19 : pouvait-on éviter tant de morts ?

Pouvait-on éviter une part significative des 100.000 morts – à la mi-avril 2021 – de la Covid-19 en France ? Oui.
Cette réponse nette est glaçante. Elle entre en collision brutale avec la déclaration d’Emmanuel Macron, le 22 juin 2020 : « Nous n’avons pas à rougir, mes chers compatriotes, de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions ». Et pourtant, elle ne fait aucun doute. Il suffit, pour l’établir, de comparer la situation française (voire européenne) avec trois des pays les plus à risque, lorsque la Covid-19 a émergé : la Chine, le Vietnam, la Corée. Au 19 avril 2021, le nombre de morts par million d’habitants dus au coronavirus Sars-Cov-2 était de 3,5 en Chine (4845 personnes), 0,4 au Vietnam (35 personnes) et 34,9 en Corée du Sud (1802 personnes). Le même jour, la France comptait 1510 morts par million d’habitants et plus de 101.000 personnes décédées…

En savoir plus

Appel à propositions pour 2022 : quelle Université et quel système de recherche voulons-nous ?

Date limite pour le dépôt de votre courte contribution le 24 mai 2021.
À l’occasion de la loi de programmation de la recherche (LPR) comme de la crise sanitaire, nous avons pu constater l’absence de relais de la communauté universitaire au sein de la sphère décisionnaire. Les programmes électoraux pour la présidentielle 2022 seront arrêtés dans quelques mois et il nous revient d’être des acteurs du débat public. Si nous ne faisons rien, l’Université et la recherche, le savoir et la science, risquent d’être absents des questions politiques…

En savoir plus
Articles

Nos sociétés ont besoin de citoyens comprenant les méthodes de la science

La formation d’une culture scientifique partagée par le plus grand nombre figure parmi les grands enjeux de la démocratie, comme le rappelle Hélène Langevin-Joliot à l’occasion de la réédition du livre « Science et Culture ».

La formation initiale acquise dans l’enseignement a un rôle majeur pour le développement ultérieur de la culture, scientifique en particulier. L’idée de ce livre a émergé dans un groupe de travail mis en place par l’Union rationaliste pour réfléchir sur l’évolution des contenus de l’enseignement obligatoire reçu au collège et en seconde, notamment sur le socle commun…

En savoir plus
France Culture

Vaccination et rationalité

Alors qu’on a trouvé très rapidement des vaccins efficaces contre la Covid 19, comment comprendre la méfiance de nombreux citoyens vis à vis d’eux ?

La vaccination anti Covid suscite autant d’espoir que de méfiance. Dans la situation d’urgence qui est la nôtre et sous le coup possible de variants beaucoup plus contagieux et qui pourraient échapper à la protection induite pas nos vaccins, comment faire entendre à ceux qui sont valides aujourd’hui et hésitants ou craintifs, que la vaccination est un paravent contre la maladie et non un danger ?

En savoir plus

Covid et vaccination : redonner du sens aux chiffres

Au XVIIIe siècle la variole faisait en France 50 à 80 milliers de morts par an. L’inoculation de cellules malades, ancêtre de la vaccination, représentait un risque important (un mort pour 1200 inoculations) mais fut acceptée par les paysans comme par les familles royales et défendue par les philosophes des Lumières, face aux réticences religieuses et conservatrices. Grâce à la vaccination, l’épidémie fut enrayée, puis totalement éradiquée en 1980.
Aujourd’hui les chercheurs et le corps médical avancent une parade à la pandémie dans des temps records : au moins sept vaccins prêts à ce jour et plus de 200 en cours de développement, la mise au point de celui à ARN messager étant l’aboutissement de plusieurs années de recherche…

En savoir plus
Culture scientifique

La planète mystérieuse

Le récit de la découverte de la planète Neptune constitue une belle page de l’histoire des sciences. Il nous montre comment, partant d’observations surprenantes faites en astronomie, la méthode scientifique conduit à une grande découverte, en faisant appel à la formulation d’hypothèses, puis à des calculs difficiles et enfin à de nouvelles observations. Ce récit évoque la rivalité stimulante entre savants et le rôle, en tant que juge de paix, de la publication scientifique. Le tout en moins de 4 minutes.

En savoir plus
Articles

La culture scientifique, une urgence citoyenne

Appel à participer aux travaux du groupe de travail Culture Scientifique de l’Union rationaliste
« Faire connaître dans le grand public l’esprit et les méthodes de la science », tel est l’objectif affiché par l’Union rationaliste lors de sa création en 1930. Il est plus que jamais d’une grande actualité, alors que la science joue un rôle toujours plus important dans notre société. La présente pandémie, marquée très vite par le séquençage du virus et la mise au point rapide de vaccins nous en donne un nouvel exemple….

En savoir plus
Articles

Alsace-Moselle, un statut de l’école non laïque

En faisant de la commémoration de la séparation de l’Église et de l’État, l’anniversaire de la laïcité, notamment à l’école, on introduit une certaine confusion dans les principes qui sont à la base de la conception française de la laïcité, laquelle est antérieure à 1905 et fondamentalement liée à la création de l’école publique. L’Alsace et la Moselle n’ont pas connu les débats et les avancées laïques de la fin du 19e et du début du 20e siècle qui ont conduit la France aux lois scolaires (lois Ferry du 28 mars 1882 et loi Goblet du 30 octobre 1886) et, une vingtaine d’années plus tard, à la loi de séparation de l’Église et de l’État…

En savoir plus
Culture scientifique

Histoires courtes : CLAUDINE 16

Chirurgien-dentiste et biologiste, le professeur Catherine Chaussain dirige à l’UFR d’Odontologie d’Université de Paris le laboratoire Pathologies, imagerie et biothérapies orofaciales, axé sur les maladies rares et les process réparateurs, tout en poursuivant ses activités cliniques au sein du service d’odontologie de l’hôpital Bretonneau (APHP).

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME