France Culture

Hôpital : crise et expertise

Quel a été le rapport aux experts pendant la crise de la Covid ? La vie à l’hôpital durant l’épidémie ? Quel est l’avenir de l’hôpital public fragilisé avant la crise et très durement éprouvé depuis ? Autant de questions posées et analysées sans complaisance dans le n° 217 de Raison Présente.
En compagnie de Guy Bruit, directeur de Raison Présente, et du Professeur André Grimaldi qui analyse l’évolution de l’hôpital public depuis la réforme Debray et la façon dont la crise sanitaire a surgi dans un hôpital public à bout de souffle, les raisons de la déception des hospitaliers et des médecins face au Ségur de la santé, et qui avance des propositions pour reconstruire l’hôpital public par la démocratie sanitaire.

Réforme Blanquer-Vidal : Le Capes !

La réforme du Capes s’opère par un passage en force du ministère et un décret réduisant à l’impuissance ceux qui s’opposent à ses réformes. Les modalités des épreuves changent : un entretien de motivation se substitue à une épreuve disciplinaire, modifiant l’esprit du concours.

Depuis 2019, et la mise en place de la réforme Blanquer-Vidal, nous ne cessons d’alerter les auditeurs sur le plus grand démantèlement du service public d’éducation que la France ait jamais connu…

Vaccination et rationalité

Alors qu’on a trouvé très rapidement des vaccins efficaces contre la Covid 19, comment comprendre la méfiance de nombreux citoyens vis à vis d’eux ?

La vaccination anti Covid suscite autant d’espoir que de méfiance. Dans la situation d’urgence qui est la nôtre et sous le coup possible de variants beaucoup plus contagieux et qui pourraient échapper à la protection induite pas nos vaccins, comment faire entendre à ceux qui sont valides aujourd’hui et hésitants ou craintifs, que la vaccination est un paravent contre la maladie et non un danger ?

Casser, casseurs, cassures…

Marc André est Maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Rouen Normandie, chercheur au sein du Groupe de Recherche d’histoire (GRHis). Ses travaux portent sur l’immigration algérienne, la guerre d’Algérie, la justice militaire et la prison
L’angle d’attaque de cette réflexion consiste à redonner au geste casseur une histoire qui ne soit pas seulement celle écrite par les conservateurs qui dénigrent ou méprisent les mouvements populaires et redonner aux gestes casseurs comme le dit la revue à laquelle Marc André collabore leur raison présente…