Publications et médias

Thématique
Articles

Antoine Triller élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences

Président de l’Union rationaliste, médecin et neurobiologiste, Antoine Triller vient d’être élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences pour la deuxième division (sciences chimiques, biologiques et médicales et leurs applications). Succèdant à Pascale Cossart, en poste depuis le 1er janvier 2016, Antoine Triller prendra ses fonctions le 1er janvier 2022. Actuellement vice-président de l’Académie des sciences, Antoine Triller siégera au Bureau de l’Académie des sciences, aux côtés d’Étienne Ghys, Secrétaire perpétuel pour la première division (sciences mathématiques et physiques, sciences de l’univers et leurs applications), du président Patrick Flandrin, et du vice-président, dont l’élection aura lieu dans les mois qui viennent…

En savoir plus
France Culture

Hôpital : crise et expertise

Quel a été le rapport aux experts pendant la crise de la Covid ? La vie à l’hôpital durant l’épidémie ? Quel est l’avenir de l’hôpital public fragilisé avant la crise et très durement éprouvé depuis ? Autant de questions posées et analysées sans complaisance dans le n° 217 de Raison Présente.
En compagnie de Guy Bruit, directeur de Raison Présente, et du Professeur André Grimaldi qui analyse l’évolution de l’hôpital public depuis la réforme Debray et la façon dont la crise sanitaire a surgi dans un hôpital public à bout de souffle, les raisons de la déception des hospitaliers et des médecins face au Ségur de la santé, et qui avance des propositions pour reconstruire l’hôpital public par la démocratie sanitaire.

En savoir plus
Prix de l'UR

Remise du prix de l’UR 2020

Gérard Noiriel est directeur d’études à l’EHESS (Membre du centre recherches de l’IRIS). Historien, il a publié le livre Une histoire populaire de la France paru aux Éditions Agone en septembre 2018, puis Les Gilets jaunes à la lumière de l’histoire aux éditions Le Monde l’Aube, et puis tout récemment vient de sortir aux éditions La Découverte Le venin dans la plume, Edouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République.

En savoir plus
Communiqués

L’UR défend l’intégrité et l’éthique scientifique

Didier Raoult assigne en justice deux scientifiques, Elisabeth Bik et Boris Barbour
Elisabeth Bik (biologiste, consultante aux Etats-Unis sur l’intégrité scientifique) et Boris Barbour (chercheur CNRS administrateur de PubPeer) sont assignés en justice par Didier Raoult et Eric Chabrière (IHU de Marseille) pour « harcèlement, tentative de chantage et d’extorsion ». La raison en est qu’Elisabeth Bik a révélé des problèmes dans 62 articles publiés par Didier Raoult (erreurs de méthode, résultats faux, conflits d’intérêt non déclarés, problèmes d’éthique dans des essais chez l’homme). Ses analyses ont été déposées en son nom sur PubPeer (site international qui met en ligne des commentaires factuels soumis par des relecteurs sur des articles publiés).
L’UR s’indigne de la judiciarisation d’une question fondamentale liée à l’intégrité et à l’éthique scientifique qui sont des fondements de l’approche rationnelle en science.
En outre l’UR espère des réactions des institutionnels face à une affaire dont les conséquences sont négatives pour l’image de l’ensemble de la recherche française.

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Covid et vaccination : redonner du sens aux chiffres

Au XVIIIe siècle la variole faisait en France 50 à 80 milliers de morts par an. L’inoculation de cellules malades, ancêtre de la vaccination, représentait un risque important (un mort pour 1200 inoculations) mais fut acceptée par les paysans comme par les familles royales et défendue par les philosophes des Lumières, face aux réticences religieuses et conservatrices. Grâce à la vaccination, l’épidémie fut enrayée, puis totalement éradiquée en 1980…

En savoir plus

Covid-19 : pouvait-on éviter tant de morts ?

Pouvait-on éviter une part significative des 100.000 morts – à la mi-avril 2021 – de la Covid-19 en France ? Oui.
Cette réponse nette est glaçante. Elle entre en collision brutale avec la déclaration d’Emmanuel Macron, le 22 juin 2020 : « Nous n’avons pas à rougir, mes chers compatriotes, de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions ». Et pourtant, elle ne fait aucun doute. Il suffit, pour l’établir, de comparer la situation française (voire européenne) avec trois des pays les plus à risque, lorsque la Covid-19 a émergé : la Chine, le Vietnam, la Corée. Au 19 avril 2021, le nombre de morts par million d’habitants dus au coronavirus Sars-Cov-2 était de 3,5 en Chine (4845 personnes), 0,4 au Vietnam (35 personnes) et 34,9 en Corée du Sud (1802 personnes). Le même jour, la France comptait 1510 morts par million d’habitants et plus de 101.000 personnes décédées…

En savoir plus

Appel à propositions pour 2022 : quelle Université et quel système de recherche voulons-nous ?

Date limite pour le dépôt de votre courte contribution le 24 mai 2021.
À l’occasion de la loi de programmation de la recherche (LPR) comme de la crise sanitaire, nous avons pu constater l’absence de relais de la communauté universitaire au sein de la sphère décisionnaire. Les programmes électoraux pour la présidentielle 2022 seront arrêtés dans quelques mois et il nous revient d’être des acteurs du débat public. Si nous ne faisons rien, l’Université et la recherche, le savoir et la science, risquent d’être absents des questions politiques…

En savoir plus
Articles

Nos sociétés ont besoin de citoyens comprenant les méthodes de la science

La formation d’une culture scientifique partagée par le plus grand nombre figure parmi les grands enjeux de la démocratie, comme le rappelle Hélène Langevin-Joliot à l’occasion de la réédition du livre « Science et Culture ».

La formation initiale acquise dans l’enseignement a un rôle majeur pour le développement ultérieur de la culture, scientifique en particulier. L’idée de ce livre a émergé dans un groupe de travail mis en place par l’Union rationaliste pour réfléchir sur l’évolution des contenus de l’enseignement obligatoire reçu au collège et en seconde, notamment sur le socle commun…

En savoir plus
France Culture

Vaccination et rationalité

Alors qu’on a trouvé très rapidement des vaccins efficaces contre la Covid 19, comment comprendre la méfiance de nombreux citoyens vis à vis d’eux ?

La vaccination anti Covid suscite autant d’espoir que de méfiance. Dans la situation d’urgence qui est la nôtre et sous le coup possible de variants beaucoup plus contagieux et qui pourraient échapper à la protection induite pas nos vaccins, comment faire entendre à ceux qui sont valides aujourd’hui et hésitants ou craintifs, que la vaccination est un paravent contre la maladie et non un danger ?

En savoir plus

Covid et vaccination : redonner du sens aux chiffres

Au XVIIIe siècle la variole faisait en France 50 à 80 milliers de morts par an. L’inoculation de cellules malades, ancêtre de la vaccination, représentait un risque important (un mort pour 1200 inoculations) mais fut acceptée par les paysans comme par les familles royales et défendue par les philosophes des Lumières, face aux réticences religieuses et conservatrices. Grâce à la vaccination, l’épidémie fut enrayée, puis totalement éradiquée en 1980.
Aujourd’hui les chercheurs et le corps médical avancent une parade à la pandémie dans des temps records : au moins sept vaccins prêts à ce jour et plus de 200 en cours de développement, la mise au point de celui à ARN messager étant l’aboutissement de plusieurs années de recherche…

En savoir plus
Articles

La culture scientifique, une urgence citoyenne

Appel à participer aux travaux du groupe de travail Culture Scientifique de l’Union rationaliste
« Faire connaître dans le grand public l’esprit et les méthodes de la science », tel est l’objectif affiché par l’Union rationaliste lors de sa création en 1930. Il est plus que jamais d’une grande actualité, alors que la science joue un rôle toujours plus important dans notre société. La présente pandémie, marquée très vite par le séquençage du virus et la mise au point rapide de vaccins nous en donne un nouvel exemple….

En savoir plus
Articles

L’Université gangrenée ?

Pour faire écho au débat suscité par le terme d’islamo-gauchisme, le bureau de l’UR a demandé à Alain Policar de s’exprimer sur le sujet. Le texte qu’il nous propose éclaire sans parti-pris et avec pédagogie des notions floues qui sous-tendent des débats très actuels.
Alain Policar est politologue et philosophe, professeur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Dernier livre paru : L’inquiétante familiarité de la race. Décolonialisme, intersectionnalité et universalisme, Le Bord de l’eau, 2020.

En savoir plus
Articles

BD : C’est nous les virus

Francis Haraux nous offre une bande dessinée aussi récréative qu’instructive pour les petits autant que pour les grands où on apprendra bien des choses sur les coronavirus.

En savoir plus
Communiqués

Pour une vaccination universelle

En mars dernier lorsque la pandémie a commencé ses ravages, nous pensions que la seule issue à cette crise exceptionnelle serait la mise en service d’un traitement antiviral efficace dans l’attente d’un vaccin. Or, malgré́ les progrès de la prise en charge des malades COVID-19, il n’existe toujours pas de traitement satisfaisant.
Mais, alors que les projections les plus optimistes les annonçaient pour fin 2021, plusieurs vaccins sont aujourd’hui en cours d’exploitation. Deux d’entre eux, qui s’avèrent être à ARN messager, d’un type nouveau, résultent de découvertes de la recherche fondamentale datant de 1989. D’autres sont annoncés avant la fin de l’année…

En savoir plus

Science ouverte au temps du Corona ou le dilemme du Docteur Zhang

Certains pensent qu’il y a un monde d’avant et un monde d’après et que la pandémie COVID-19 va changer notre manière de vivre et de pratiquer la science. Il est vrai que des changements profonds longtemps en gestation arrivent parfois à éclore à l’occasion d’une crise, celle-ci jouant le rôle d’un catalyseur en bout de chaîne. Pour ce qui est de la science ouverte, peut-on dire que la pandémie a opéré un changement décisif et si c’est le cas, ce changement sera-t-il durable ? Qu’avons-nous appris sur les différents critères d’une science dite ouverte ? Un épisode assez marquant tout au début de la crise, parfois passé inaperçu, illustre bien les tenants et aboutissants d’une science plus ouverte. Il s’agit du dilemme du virologue chinois de Shanghai, Zhang Yongzhen…

En savoir plus
France Culture

Les jeunes femmes et les sciences

Marianne Burbage fait partie de ces 35 jeunes chercheuses primées par la Fondation L’Oréal et ses partenaires : l’Académie des sciences et la Commission nationale française pour l’UNESCO. Mais que veut dire “être une jeune chercheuse”, aujourd’hui ?

En savoir plus
Communiqués

La loi de programmation de la recherche – Avis de l’Union rationaliste

L’Union rationaliste a de tout temps considéré la science et la recherche comme l’une des bases fondamentales de son action militante. Fondée à l’initiative de grands savants comme Paul Langevin en 1930, cette association a joué un rôle essentiel lors de la création du Comité national de la recherche scientifique (CNRS) en 1939 sous l’impulsion de son père fondateur Jean Perrin. Aujourd’hui, alors que se met en place une nouvelle loi sur la programmation de la recherche (LPR) pour les cinq années à venir, l’Union rationaliste tient à faire connaître son avis sur cette loi et ses amendements en cours d’examen par les parlementaires…

En savoir plus
Communiqués

Avis de l’UR sur le projet de création d’une « Maison des Sciences et des Médias »

La loi de programmation pluriannuelle de la recherche, qui doit entrer en vigueur en 2021, comporte un volet d’initiatives en vue de « renforcer les liens entre les scientifiques et la société civile ». Il s’agit en particulier de la création d’une « Maison des Sciences et des Médias », conçue sur le modèle du Science Media Center anglais, qui « favorisera la mise en contact rapide entre journalistes et chercheurs, l’accès des citoyens à une information scientifique fiable et renforcera l’apport d’éclairages scientifiques dans les débats publics sur les grands sujets actuels »…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Science et culture. Repères pour une culture scientifique commune

Nous présentons la deuxième édition complétée, en version numérique et interactive, du livre Science et culture. Repères pour une culture scientifique commune. Cet ouvrage collectif est issu des réflexions du groupe « Culture scientifique » de l’Union rationaliste, cet ouvrage collectif vise à contribuer au développement et à la promotion de la culture scientifique : il s’adresse à tous ceux qui souhaitent approcher les sciences dans leur diversité, mais aussi leur unité. Il occupe une place singulière dans l’offre de livres courts de vulgarisation scientifique grand public dont la plupart ne couvrent que des disciplines ou plus souvent des sujets particuliers…

En savoir plus

Le rationalisme par gros temps

Ce numéro double des Cahiers porte l’expression de la pensée rationaliste en temps de crise. Les questions d’actualité y sont rapportées aux principaux axes de réflexion de l’Union rationaliste : la promotion des démarches rationnelles, la science dans son rapport à la société, la transition énergétique et écologique, la défense de la laïcité. Ainsi, la situation actuelle où nous nous trouvons confrontés à une crise sanitaire mondiale fait apparaître d’autant plus urgent l’exercice de la raison ; il s’agit de trouver les lumières nécessaires pour éclairer l’action collective conduisant au « monde d’après » …

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME