Publications et médias

Thématique
Articles

Hommage à Samuel Paty et aux enseignants

L’Union Rationaliste se félicite du courage dont ont fait preuve les responsables pédagogiques de la nouvelle école Samuel Paty, que le ministre Pap Ndiaye a eu l’honneur d’inaugurer à Montpellier. Citons Estelle Peredes, directrice de l’établissement : « Lucie Aubrac et Samuel Paty ont résisté chacun à leur façon, chacun en leur temps, à la discrimination, à l’obscurantisme et à la haine. Cette école nous oblige, parce qu’elle nous rappellera à tous notre devoir de poursuivre l’engagement de ces deux héros. » .
Le maire de Montpellier Michaël Delafosse a également souligné de son coté: “Quoi de mieux qu’une école pour saluer la mémoire d’un enseignant ? Tout en précisant qu’au moment de ce choix, il n’y a pas eu des résistances mais des mots pour dire que quand même, si nous cédons ici, nous céderons sur tout.”

En savoir plus
Communiqués

Salman Rushdie poignardé : indignation à l’UR

L’Union rationaliste exprime son indignation face à l’attentat révoltant qui a visé à New York le 12 août 2021 l’écrivain Salman Rushdie, l’auteur des Versets Sataniques poursuivi par une fatwa. Elle se joint au vaste mouvement de protestation contre ce crime, affirme son attachement à la défense de la liberté de penser et de s’exprimer, ainsi qu’aux principes de la laïcité figurant dans la loi de 1905.

Voir le texte écrit par l’écrivaine américaine Siri Hustveldt :


La démocratie pluraliste

Cette violente attaque au couteau sur un homme s’apprêtant à donner une conférence portant sur les Etats-Unis comme terre d’accueil pour les écrivains en exil se lit comme une attaque à l’encontre de tous ceux d’entre nous qui croient en la démocratie pluraliste – elle qui tolère la polyphonie : nos convictions ne sont pas nécessairement les mêmes, mais nous ne pouvons pas les imposer aux autres …

En savoir plus
France Culture

Laïcité : une aspiration émancipatrice dévoyée

Roland Pfefferkorn, Professeur émérite de sociologie à l’Université de Strasbourg, membre de l’Union rationaliste et Co-rédacteur en chef de la revue “Raison Présente” analyse les dévoiements de l’idéal laïc qui se manifestent dès la IIIème République.

En savoir plus
France Culture

Question sur la laïcité

Comment comprendre les raisons qui ont amené le gouvernement de Jean Castex à la dissolution de l’Observatoire de la laïcité, comme celles qui ont présidé au choix par le ministère de l’Education nationale d’une très curieuse campagne de communication sur la laïcité ?

En savoir plus
Articles

Alsace-Moselle, un statut de l’école non laïque

En faisant de la commémoration de la séparation de l’Église et de l’État, l’anniversaire de la laïcité, notamment à l’école, on introduit une certaine confusion dans les principes qui sont à la base de la conception française de la laïcité, laquelle est antérieure à 1905 et fondamentalement liée à la création de l’école publique. L’Alsace et la Moselle n’ont pas connu les débats et les avancées laïques de la fin du 19e et du début du 20e siècle qui ont conduit la France aux lois scolaires (lois Ferry du 28 mars 1882 et loi Goblet du 30 octobre 1886) et, une vingtaine d’années plus tard, à la loi de séparation de l’Église et de l’État…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Les Communards à l’assaut du ciel

L’Union rationaliste regrette que le gouvernement français n’ait pas jugé bon de célébrer l’anniversaire des 150 ans de la Commune de Paris. Pour sa part l’UR tient à rappeler que bien des décisions révolutionnaires de la Commune touchent à des domaines qui lui tiennent particulièrement à cœur : la laïcité, l’éducation et la culture. Ces décisions, hélas trop vite annulées, ont été les ferments de grandes réformes dont l’histoire de la France a hérité. Elles sont rapportées dans l’article qui suit, publié dans les Cahiers Rationalistes n° 671 de mars-avril, les situant dans le contexte politique de l’époque…

En savoir plus
Articles

L’Université gangrenée ?

Pour faire écho au débat suscité par le terme d’islamo-gauchisme, le bureau de l’UR a demandé à Alain Policar de s’exprimer sur le sujet. Le texte qu’il nous propose éclaire sans parti-pris et avec pédagogie des notions floues qui sous-tendent des débats très actuels.
Alain Policar est politologue et philosophe, professeur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Dernier livre paru : L’inquiétante familiarité de la race. Décolonialisme, intersectionnalité et universalisme, Le Bord de l’eau, 2020.

En savoir plus
France Culture

L’assassinat de Samuel Paty

Que dire sur cet assassinat commis par un jeune terroriste de l’islam radical Abdoullakh Anzorov ? Que nous apprend-il sur l’Islam fondamentaliste et sur la violence des religions ? …

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

À propos de l’assassinat de Samuel Paty. Violence, islam et religions

Sauf à l’extrême droite, il y a une gêne certaine à qualifier d’un terme ethnique ou religieux des crimes ou des attitudes abominables. Parler de terrorisme juif à propos du massacre perpétré par Baruch Goldstein à Hébron en 1994 reviendrait à insinuer que tous les juifs sont des Goldstein en puissance. Qualifier de chrétiens, maronites ou libanais les massacres de Sabra et Chatila de 1982 impliquerait que tous les chrétiens …

En savoir plus
Communiqués

Communiqué de l’Union rationaliste suite à l’assassinat de Samuel Paty

L’Union rationaliste exprime son indignation face à l’attentat atroce qui a coûté la vie à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans Sainte-Honorine le 16 octobre. Elle se joint au vaste mouvement de protestation contre ce crime odieux et affirme son attachement à la défense de la liberté de penser et de s’exprimer ainsi qu’aux principes de la laïcité figurant dans la loi de 1905.

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Diderot : laïque avec ou sans Dieu

Le principe même de la laïcité, par-delà ses expressions juridiques et politiques, pose une séparation nette de ce qui relève des croyances et convictions particulières et de ce qui, étant porteur d’objectivité et de rationalité, peut se prévaloir d’une validité universelle…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Le vivre ensemble ou les pièges du langage

On entend de plus en plus souvent parler d’un « vivre ensemble » dont la réalisation nécessiterait de réformer les lois laïques pour les adapter aux réalités contemporaines. Le concept du « vivre ensemble » peut séduire, à première vue, car il ressemble à « paix civile ». Il a cependant semblé intéressant de rechercher d’où vient l’expression et ce qu’elle véhicule puisqu’elle sert de levier à une remise en cause de la laïcité. Un rapport remis au ministre de l’intérieur en 2015 peut servir à décortiquer ce qui se cache derrière le « vivre ensemble ». L’objectif et la méthode de ce rapport(1) sont sans ambiguïté…

En savoir plus

Laïcité dans l’enseignement supérieur : des régressions travesties en avancées.

Dans les débats actuels sur les questions de laïcité dans l’enseignement en France, il est peu souvent question des universités. Le rapport d’étape sur les travaux de l’Observatoire de la laïcité1 (25 juin 2013) ne les évoque pas, les jugeant sans doute non prioritaires. Le projet de rapport du Haut commissariat à l’intégration2 (août 2013) traite quant à lui des problèmes posés par les tensions d’origine religieuse vécues dans un certain nombre d’universités et fait 12 propositions pour étendre à l’université les principes laïques de neutralité dans un service public, de monopole de l’État dans la collation des grades et de clarté dans l’attribution de locaux aux associations étudiantes. Mais le tableau n’est pas complet car il n’évoque pas la situation des deux universités publiques de Strasbourg et de Nancy au sein desquelles sont financées des facultés religieuses (catholiques et protestante) qui servent depuis des décennies de terrain d’expérience à une stratégie éducative antilaïque…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

Les sensibilités religieuses blessées. Christianisme, blasphèmes et cinéma 1965-1988

de Jeanne Favret-Saada, Collection Histoire de la pensée, Éditions Fayard, Paris, 2017, 536 pages, 26 €
On connaît Jeanne Favret-Saada de longue date. Son livre sur la sorcellerie dans le bocage des pays de la Loire, puis ses études sur l’antisémitisme chrétien, nous ont dressé le portrait de cette infatigable ethnologue, toujours prompte à arpenter le terrain, à écouter ce que disent et font les uns et les autres, à relever les adéquations mais aussi …

En savoir plus

Laïcité et intégrisme

Le régime politique laïque installe une dualité libératrice permettant à chacun d’échapper aussi bien à la pression sociale de proximité qu’à une uniformisation officielle d’État. Les intégrismes, qui ne souffrent aucun point de fuite, ne peuvent que le détester. Aussi la laïcité est-elle le point de résistance le plus puissant pour les affronter – à condition de ne pas renoncer à cette puissance par des « accommodements » qui la ruinent(1). 

L’INJONCTION D’UNIFORMISATION 

L’intégrisme ne peut pas souffrir les points de fuite par lesquels on peut échapper, même momentanément, à son exigence d’uniformisation de la vie et des mœurs. Tout ce qui rompt ce tissu qu’il veut intégral, ordonné à une parole unique, tout ce qui peut le rendre perméable à une autre parole, à une autre manière de vivre, lui est odieux. Rien d’étonnant à ce qu’il s’en prenne à la liberté d’expression, et généralement à toute altérité. Les États de droit et leurs effets de liberté sont naturellement dans le viseur de son tir. On se souvient des caricatures au Danemark, de Theo van Gogh, de Rushdie, de Redeker, de Toulouse – la liste s’allonge, pensons, entre autres, aux procès faits à Pascal Bruckner, à Georges Bensoussan, à Djemila Benhabib, à Kamel Daoud, pour n’en citer que quelques-uns…

En savoir plus
Cahiers Rationalistes

La laïcité au regard des femmes

On lira ici le texte de la conférence prononcée au Cercle Condorcet des Alpes-Maritimes, lundi 18 novembre 2019, par Jacqueline Costa-Lascoux, sociologue, directrice de recherche au CNRS, directrice de l’Observatoire des statistiques de l’immigration et de l’intégration.

« La laïcité au regard des femmes », le titre peut surprendre. Lorsqu’on parle de laïcité, on s’en tient généralement aux règles structurelles de la séparation des Églises et de l’État, à la loi de 1905. C’est oublier …

En savoir plus
Communiqués

Non au retour du délit de blasphème

Collectif laïque national Partager sur twitter Partager sur email Partager sur print Communiqué – 3 février 2020 Non au retour du délit de blasphème La liberté laïque de critiquer les

En savoir plus

Religion/politique/identité : la pensée critique à l’épreuve

Sociologue et écrivaine, iranienne, Chahla Chafiq vit en France depuis 1982. Étudiante, elle a activement participé à la révolution iranienne, à l’époque du Chah Mohamed Reza Pahlavi, et a fait partie des opposants au régime islamiste. Elle a dû s’exiler pour raison politique. Son militantisme pour la défense de la laïcité, des libertés, des droits des femmes, l’a obligée, face au pouvoir islamiste de l’Ayatollah Khomeini, à quitter l’Iran.
De cette expérience douloureuse de l’exil, des conditions de vie en Iran à cette période, Chahla nous livre une analyse …

En savoir plus

Laïcité et enseignement du fait religieux

C’est dans le cadre de la République, de l’école laïque et… dans le salon Jules Ferry, qu’a été présenté, en mars dernier, le rapport dont notre rencontre est issue, L’enseignement du fait religieux dans l’école laïque. Le message du président de la République et les paroles du ministre de l’Enseignement scolaire ont fortement souligné la nécessité, la valeur et la portée de la laïcité. En outre, Régis Debray a placé d’emblée cette réflexion dans le cadre incontestable de la laïcité. Nos échanges ont d’ailleurs évoqué ce trait caractéristique de notre école dès le début de notre colloque en le présentant comme allant de soi…

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME