Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Éditos

La loi « immigration » de décembre 2023, un produit d’extrême droite

À la grande joie du Rassemblement national, le Sénat et l’Assemblée nationale ont voté le 19 décembre 2023 une nouvelle loi sur l’immigration et l’asile, qui introduit dans le droit français le principe de la préférence nationale, retarde systématiquement l’intégration et pénalise les étudiants étrangers. Cette loi est aux antipodes des valeurs fondatrices de l’Union rationaliste. Elle remet gravement en cause les principes constitutionnels de liberté, d’égalité et de fraternité. Elle sape le fonctionnement de notre démocratie, qui n’est pas seulement représentative mais délibérative, en ce sens qu’elle doit traiter les questions de société à la lumière des faits et non pas sous l’emprise des sondages, des fantasmes collectifs ou des pulsions xénophobes…

Non à l’antisémitisme et au racisme

L’union rationaliste se doit d’affirmer, comme elle l’a toujours fait, et avec la plus grande fermeté son opposition radicale à l’antisémitisme qui se manifeste en France et affirmer sa résolution de lutter contre la haine raciale et raciste sous toutes ses formes.
Le contexte géopolitique actuel de la guerre atroce au Moyen Orient déclenche l’embrasement des passions et exporte des tensions très vives entre communautés dans le monde entier. Des émeutes antisémites se produisent dans des régions de l’Est comme le Daghestan. Dans nos pays occidentaux, des individus sont agressés dans l’espace public, des lieux de culte et des cimetières sont profanés, des propos antisémites sont prononcés par des responsables politiques, des enfants sont harcelés dans le cadre scolaire…

Les politiques ne doivent plus ignorer les scientifiques

L’urgence des mesures à prendre pour limiter des conséquences du changement climatique est de plus en plus pressante (voir l’édito de l’UR de septembre 2023). Elle est confirmée par l’alerte de l’IEA (International Energy Agency)[1] du 24/10/2023. Celle-ci démontre que la programmation du déclin des énergies fossiles, quoique bien amorcée en Chine et ailleurs, ne sera effective qu’après 2030, retardée en particulier par l’augmentation programmée de l’usage du gaz liquéfié, conséquence indirecte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ainsi que par les investissements massifs en marche sur le continent africain. Ce qui valide un scénario au mieux à +2.4° en 2100…

L’été des catastrophes climatiques :

Non au déni de la science
L’été 2023 a été celui de toutes les catastrophes climatiques sur l’ensemble de la planète : bulle de haute pression et envolée des températures sur l’Atlantique Nord, asséchements des sols, immenses feux de forêts au Canada et incendies meurtriers à Hawaï et en Grèce, gigantesques inondations en Libye, fonte accélérée des glaces aux deux pôles…En France, la population a bien souffert de la canicule et du manque d’eau dans une large partie du pays.
Certains de ces événements extrêmes excèdent même les prévisions statistiques du plus pessimiste des scénarios du GIEC …

Bienvenue à François Héran à l’Union rationaliste – Halte aux dérives de la société

L’Union rationaliste est honorée et se réjouit vivement de l’accord de François Héran pour prendre la présidence de l’Union rationaliste en juin 2023. Bienvenue à notre nouveau président !
Il succède à Antoine Triller qui quitte cette fonction en raison des charges d’activités qui se sont considérablement accrues pour lui depuis son élection comme Secrétaire Perpétuel de l’Académie des sciences. Pendant les trois années de son mandat, il a beaucoup enrichi la pensée de l’UR et largement contribué à son rayonnement.  Il s’est personnellement engagé dans le choix des lauréats des prix et des thèmes de colloques qui ont connu un vif succès.  Sa réflexion approfondie, fondée sur son expérience de grand chercheur, a rappelé à l’UR l’importance de la méthode scientifique comme guide face au sommeil de la raison. Qu’il en soit ici chaleureusement remercié ! …

Faire barrage à l’extrême droite et à la haine de l’autre : la vocation des rationalistes

La droite-extrême installe la peur du “grand remplacement”

Les manœuvres de l’extrême droite se multiplient. Elle attise la violence et installe progressivement une idéologie raciste et nationaliste dont les motivations affichées échappent à la raison mais risquent de conduire au désastre.
Le maire de Saint-Brévin-les Pins est gravement harcelé pendant des mois, notamment par des militants d’extrême droite extérieurs à la commune, pour un projet d’installation d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile. Ce projet était demandé par l’État, qui a refusé plusieurs fois d’intervenir. Le maire démissionne après l’incendie de sa maison en pleine nuit. Le pouvoir reste silencieux pendant des semaines. Des journalistes progressistes sont menacés de mort, voire objet d’attentats (roues dévissées, attaques aux personnes), des œuvres d’artistes engagés sont détruites. De véritables répressions sont mises en place, avec constitution de corps de police (BRAV-M) et CRS particulièrement violents, pour intervenir au cours de manifestations pacifiques. Des groupes isolés mais explicitement néo-nazis (insignes, banderoles, slogans) défilent dans Paris et en province sans intervention des forces de l’ordre. Cette montée d’une violence combinée à la passivité ou à la bienveillance de certaines autorités – y compris ministérielles – est d’une exceptionnelle gravité…

Soutien à la Ligue des Droits de l’Homme

Soutien inconditionnel de l’UR à la Ligue des Droits de l’Homme
Non aux violences policières disproportionnées lors des manifestations

L’Union rationaliste est indignée des propos stupéfiants tenus le 5 avril 2023 par le ministre de l’Intérieur devant la représentation nationale. Il a laissé planer des menaces sur les subventions versées par l’État à la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), affirmant que celles-ci «[méritaient] d’être [regardées] dans le cadre des actions que [la LDH a] pu mener». Le prétexte de cette intervention scandaleuse est que la LDH a documenté les modalités du dispositif de maintien de l’ordre lors de la manifestation le 25 mars contre le chantier des méga bassines de Sainte-Soline.
Cette mise en cause de la LDH se situe dans le contexte de violences policières de grande ampleur, qui se produisent sur tout le territoire français lors de manifestations comme celles qui marquent en ce moment l’opposition à loi sur la réforme des retraites …

Des aérosols dans l’atmosphère

Non aux recherches d’apprentis sorciers
– L’urgence du défi du réchauffement climatique est définitivement établie dans le dernier rapport du GIEC et l’enjeu met les scientifiques au défi considérable de trouver des solutions. Certaines techniques dites NET (Negative Emission Technique) peuvent limiter le CO2 (la combustion de bois pour faire de l’éthanol, la reforestation, la manipulation des océans, la capture du CO2 dans les entreprises industrielles, etc.). Elles sont toutes en cours de développement, toutes utiles, présentent des risques associés dont il faut tenir compte, mais sont de toute façon très insuffisantes pour abaisser le seuil de l’élévation de la température moyenne à 1.5°…

Pour une bonne année 2023 ?

L’Union rationaliste présente ses vœux pour 2023 à ses adhérents et à tous les citoyens. Mais la nouvelle année s’annonce difficile pour notre pays et pour le monde. Pouvons-nous jouer hypocritement au « Qui aurait pu prévoir… » quand le climat s’emballe, l’écosystème s’effondre, nos sociétés accélèrent, tandis qu’une guerre atroce s’enlise aux portes de l’Europe ?
L’Union rationaliste pour sa part n’a cessé de dénoncer l’empoisonnement de la vérité, l’aveuglement aux catastrophes annoncées, la précarité de la jeunesse, la montée de l’individualisme et de l’intolérance. Par exemple pour 2022 rappelons un colloque sur l’aggravation des inégalités sociales, conséquence de la dégradation du système scolaire, un autre sur les mécanismes de la fabrication de l’opinion à travers les réseaux sociaux ; le prix 2022 remis conjointement à François Héran et Cédric Herrou a souligné l’attention que l’UR porte à l’indésirabilité et au sort des migrants ; l’émission de France-Culture a donné la parole aux femmes iraniennes en révolte ; le dossier Santé publique et démocratie sanitaire dans Raison Présente (numéro double 222) a analysé en détail les insuffisances de notre système de santé révélés par la crise du Covid…

Immigration – Désinformation, mépris, racisme à combattre

La Méditerranée et la Manche sont devenues de véritables cimetières marins. Des milliers de réfugiés s’accumulent dans des camps de fortune et dans les rues des quartiers déshérités de nos villes.
On voit déferler des discours racistes porteurs de haine à l’encontre des migrants, accusés d’envahir les pays prospères et de menacer leur sécurité. En réalité cette propagande a en général assez peu de rapport avec le vécu des populations. Elle est largement encouragée par les politiques qui manipulent l’opinion pour détourner l’attention des échecs du capitalisme, causes d’une dégradation des conditions de vie de beaucoup de citoyens que fragilise la peur d’un avenir incertain. C’est ainsi que les Anglais les plus démunis ont été poussés à voter le Brexit, aujourd’hui catastrophique pour eux….