Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Publications et médias

Thématique
France Culture

Le continuum féminicidaire

C’est-à-dire : l’environnement et les contextes qui conduisent à l’ensemble des actes de féminicides et de violence que subissent les femmes. Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Christelle Taraud, féministe et historienne pour évoquer son monumental travail sur les féminicides.

En savoir plus
Sections locales

Au bord de l’effacement

Sur les pas d’exilés arméniens dans l’entre-deux-guerres.
Pour leur première collaboration, la librairie L’Etabli (*) et la section UR île de France invitent l’historienne Anouche Kunth pour un dialogue autour de son dernier livre Au bord de l’effacement, Sur les pas d’exilés arméniens dans l’entre-deux-guerres (éditions La Découverte).
Cet impressionnant travail scientifique pour tenter de reconstituer le fil « d’histoires arméniennes d’exil. Toutes frappées au coin de la violence » se lit comme un roman. 
La rencontre sera animée par Emmanuelle Huisman-Perrin , réalisatrice et animatrice des émissions de l’UR sur France Culture. 
L’entrée est libre, un temps convivial clôturera la soirée. 

En savoir plus
Articles

Roger Martin du Gard et le rationalisme

Roger Martin du Gard fut un écrivain très apprécié, prix Nobel de littérature, aujourd’hui quelque peu oublié, il est encore lu cependant. On sait qu’il se déclara athée, et il le resta jusqu’à la mort, même si la question de Dieu ou de la religion l’a préoccupé tout au long de sa vie. Nous disposons maintenant de son Journal, de sa correspondance générale, de sa correspondance avec Copeau, Gide, Dabit… Surtout son roman inachevé Maumort a été publié (la version intégrale en Pléiade), il est donc possible actuellement de cerner au mieux la pensée de Roger Martin du Gard.
Ce fut un matérialiste, lecteur de Renan, Taine, Le Dantec et aussi de Montaigne, mais il se déclara toujours comme un piètre penseur, ce qui peut surprendre de la part d’un écrivain qui, dans ses romans, a semblé défendre des thèses. De formation, il est chartiste, passionné par la documentation, aimant la précision : son style, fluide et charpenté s’adapte à ce goût pour l’objectivité et, dans son Journal, a priori écrit intime, on retrouve ce besoin de clarté, comme s’il écrivait pour un lecteur qui n’est autre que lui-même.
Roger Martin du Gard prétend ne pas comprendre les philosophes et d’ailleurs il avoue, dans son Journal, éviter les relations intellectuelles, prétendant se sentir inférieur aux grands penseurs qu’il a l’occasion de croiser. Son athéisme ne serait pas la conséquence d’une réflexion mais plutôt comme un atavisme ne dépendant pas de lui.
Qu’en est-il vraiment ? Faut-il croire l’auteur ou supposer qu’il serait plus philosophe qu’il voudrait bien l’avouer, mais cachant ses spéculations par pudeur ? Martin du Gard a le goût du secret, toutefois il consent à se livrer dans son Journal intime mais il est difficile de conclure…

En savoir plus
Éditos

La loi « immigration » de décembre 2023, un produit d’extrême droite

À la grande joie du Rassemblement national, le Sénat et l’Assemblée nationale ont voté le 19 décembre 2023 une nouvelle loi sur l’immigration et l’asile, qui introduit dans le droit français le principe de la préférence nationale, retarde systématiquement l’intégration et pénalise les étudiants étrangers. Cette loi est aux antipodes des valeurs fondatrices de l’Union rationaliste. Elle remet gravement en cause les principes constitutionnels de liberté, d’égalité et de fraternité. Elle sape le fonctionnement de notre démocratie, qui n’est pas seulement représentative mais délibérative, en ce sens qu’elle doit traiter les questions de société à la lumière des faits et non pas sous l’emprise des sondages, des fantasmes collectifs ou des pulsions xénophobes…

En savoir plus
Communiqués

Conflit israélo palestinien

L’Union rationaliste se joint à toutes les voix dans le monde qui exigent l’arrêt immédiat de l’engrenage meurtrier provoquant un nombre inacceptable de victimes à Gaza, appelle à la libération de tous les otages et à un cessez-le-feu pour que les civils trouvent refuge, soins et aide humanitaire.

Le bureau de l’Union rationaliste

En savoir plus
Communiqués

31 ans de prison et 154 coups de fouet pour la lauréate du prix Nobel de la paix

< PÉTITION >
Liberté pour Narges Mohammadi, lauréate du prix Nobel de la paix “Femme, Vie, Liberté”
Signer la pétition sur Change.org

Narges Mohammadi, une militante iranienne, vient de recevoir le prix Nobel de la paix pour sa lutte contre l’oppression des femmes en Iran. Mais elle n’a pas pu recevoir le prix parce qu’elle est toujours emprisonnée à la prison d’Ervin, en Iran, où elle fait la grève de la faim. Le prix a été accepté par les enfants de Narges, Kiana et Ali, à Oslo. Ils ont lu le message de leur mère, qui disait que la résistance non violente devait se poursuivre.

En raison de sa lutte pour la liberté des femmes iraniennes, Narges a été arrêtée 13 fois et condamnée 5 fois, pour un total de 31 ans de prison et 154 coups de fouet.
Signez la pétition demandant au gouvernement français et à l’Union européenne de libérer Narges et toutes les autres personnes détenues illégalement et condamnées à mort par le régime iranien…

En savoir plus
Articles

Vérités et contrevérités sur l’immigration

À l’occasion du débat sur le projet de loi Darmanin
Vérités et contrevérités sur l’immigration

François Héran, titulaire de la chaire Migrations et sociétés et Président de l’Institut Convergences Migrations présente à l’occasion du débat sur le projet de loi Darmanin les vérités et contrevérités sur l’immigration en France.
Le projet de loi Immigration et asile, présenté au Conseil des ministres en février 2023 par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et amendé par la Commission des lois du Sénat en mars 2023, doit être finalement débattu par les sénateurs le 6 décembre 2023. Or les débats et controverses autour de ce projet manient sans cesse des arguments chiffrés, qui interpellent les chercheurs en statistique sociale et en économie. Leur devoir est de vérifier les assertions chiffrées de la sphère politique…

En savoir plus
Communiqués

Après l’assassinat de Dominique Bernard à Arras

COMMUNIQUE DE L’UNION RATIONALISTE
Il y a juste trois ans, le professeur d’histoire Samuel Paty était assassiné par un jeune islamiste radicalisé à Conflans Sainte-Honorine. Ce vendredi 13 octobre 2023, un ancien élève du lycée Gambetta d’Arras, radicalisé à son tour, pénètre dans l’établissement, tue à coups de couteau Dominique Bernard, professeur de français, cherche à localiser le professeur d’histoire et blesse trois autres personnes qui avaient voulu s’interposer.
L’Union rationaliste se joint au mouvement général de protestation suscité par l’atrocité de cet acte, directement inspiré par le fanatisme d’un islam radical. …

En savoir plus
Articles

Tribune de François Héran

Notre président François Héran prend position : « Sur l’immigration, abandonnons les vieilles rengaines et prenons la mesure du monde tel qu’il est »
Chiffres à l’appui, le sociologue, titulaire de la chaire Migrations et sociétés au Collège de France, démonte, dans une tribune au « Monde », les mythes et clichés sur la supposée « hyperattractivité » du système social français pour les candidats à l’immigration…

En savoir plus
France Culture

L’immigration en face

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Didier Leschi, Directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) …

En savoir plus
France Culture

Autour du travail d’Alain Policar

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Alain Policar, politiste, membre de l’Union rationaliste et du Comité de rédaction de Raison présente, a été nommé en avril 2023 par Pap Ndiaye au Conseil des sages de la laïcité et de l’intégration.
Avec Alain Policar Sociologue, chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof)
La nomination d’Alain Policar a fait l’objet d’un nombre de critiques aussi injustifiées qu’ignorantes. Cette invitation est l’occasion de revenir sur son travail pour l’éclairer.

En savoir plus
Éditos

Bienvenue à François Héran à l’Union rationaliste – Halte aux dérives de la société

L’Union rationaliste est honorée et se réjouit vivement de l’accord de François Héran pour prendre la présidence de l’Union rationaliste en juin 2023. Bienvenue à notre nouveau président !
Il succède à Antoine Triller qui quitte cette fonction en raison des charges d’activités qui se sont considérablement accrues pour lui depuis son élection comme Secrétaire Perpétuel de l’Académie des sciences. Pendant les trois années de son mandat, il a beaucoup enrichi la pensée de l’UR et largement contribué à son rayonnement.  Il s’est personnellement engagé dans le choix des lauréats des prix et des thèmes de colloques qui ont connu un vif succès.  Sa réflexion approfondie, fondée sur son expérience de grand chercheur, a rappelé à l’UR l’importance de la méthode scientifique comme guide face au sommeil de la raison. Qu’il en soit ici chaleureusement remercié ! …

En savoir plus
France Culture

L’offensive contre la ligue des droits de l’homme

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Patrick Baudouin, Président de la Ligue des droits de l’homme.
Depuis le début du mois d’avril, cette vénérable association créée au moment de l’affaire Dreyfus, subit des attaques en règle de la part du gouvernement d’Emmanuel Macron, non seulement dans les propos menaçants de Gérald Darmanin prononcés au Sénat, mais aussi dans ceux d’Elisabeth Borne. Comment expliquer cette offensive ? …

En savoir plus
Histoires courtes

Histoires courtes : le relègue

La peine sans fin des petits larcins.
(vidéo)
Historien, chargé d’études au ministère de la Justice, Jean-Lucien Sanchez s’attache à rendre sensible l’histoire française des prisons, et plus particulièrement du bagne colonial de Guyane, tant dans divers ouvrages que sur le site Criminocorpus. En évoquant les mésaventures du condamné Georges Renault, il fait revivre l’histoire d’une peine oubliée, la relégation en Guyane, qui permettait de débarrasser discrètement la métropole de nombreux petits délinquants. Instituée grâce à une loi sécuritaire voulue par Léon Gambetta en 1885, la relégation ne sera supprimée qu’en 1970 …

En savoir plus
Éditos

Faire barrage à l’extrême droite et à la haine de l’autre : la vocation des rationalistes

La droite-extrême installe la peur du “grand remplacement”

Les manœuvres de l’extrême droite se multiplient. Elle attise la violence et installe progressivement une idéologie raciste et nationaliste dont les motivations affichées échappent à la raison mais risquent de conduire au désastre.
Le maire de Saint-Brévin-les Pins est gravement harcelé pendant des mois, notamment par des militants d’extrême droite extérieurs à la commune, pour un projet d’installation d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile. Ce projet était demandé par l’État, qui a refusé plusieurs fois d’intervenir. Le maire démissionne après l’incendie de sa maison en pleine nuit. Le pouvoir reste silencieux pendant des semaines. Des journalistes progressistes sont menacés de mort, voire objet d’attentats (roues dévissées, attaques aux personnes), des œuvres d’artistes engagés sont détruites. De véritables répressions sont mises en place, avec constitution de corps de police (BRAV-M) et CRS particulièrement violents, pour intervenir au cours de manifestations pacifiques. Des groupes isolés mais explicitement néo-nazis (insignes, banderoles, slogans) défilent dans Paris et en province sans intervention des forces de l’ordre. Cette montée d’une violence combinée à la passivité ou à la bienveillance de certaines autorités – y compris ministérielles – est d’une exceptionnelle gravité…

En savoir plus
Recensions

L’universalisme en procès

Alain Policar, L’universalisme en procès. Le Bord de l’eau éditions, 2021, 163 pages
L’universalisme est d’un côté revendiqué par ceux qui adhèrent au républicanisme en France, au péril d’une confusion entre l’universel et l’uniforme, de l’autre contesté au vu des échecs d’une politique insensible à la différence. L’ouvrage publié par Alain Policar est consacré au refus du choix entre ces deux termes, porté par une vision contemporaine d’un universalisme humaniste digne de ce nom. Il en soumet la construction à la patiente analyse des fondements de l’argumentation adverse…

En savoir plus
Éditos

Soutien à la Ligue des Droits de l’Homme

Soutien inconditionnel de l’UR à la Ligue des Droits de l’Homme
Non aux violences policières disproportionnées lors des manifestations

L’Union rationaliste est indignée des propos stupéfiants tenus le 5 avril 2023 par le ministre de l’Intérieur devant la représentation nationale. Il a laissé planer des menaces sur les subventions versées par l’État à la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), affirmant que celles-ci «[méritaient] d’être [regardées] dans le cadre des actions que [la LDH a] pu mener». Le prétexte de cette intervention scandaleuse est que la LDH a documenté les modalités du dispositif de maintien de l’ordre lors de la manifestation le 25 mars contre le chantier des méga bassines de Sainte-Soline.
Cette mise en cause de la LDH se situe dans le contexte de violences policières de grande ampleur, qui se produisent sur tout le territoire français lors de manifestations comme celles qui marquent en ce moment l’opposition à loi sur la réforme des retraites …

En savoir plus
Communiqués

Le Pacte progressiste sur la Fin de vie salue les travaux de la Convention et appelle le Gouvernement et les parlementaires à prendre leurs responsabilités

Déclaration du Pacte Progressiste Fin de vie :
Nous, organisations de la société civile, organisations de composition et d’horizons très différents partageons la vision d’une société qui donne toute sa place à la liberté de conscience, la solidarité, la citoyenneté et l’émancipation.
Certaines militent depuis de nombreuses années pour une fin de vie qui respecte l’intégrité et les volontés de chacune et de chacun, d’autres se sont forgées plus récemment une conviction.
Toutes partagent ce même constat : le cadre légal actuel doit évoluer afin de répondre au mieux aux besoins et aux attentes de nos concitoyens pour toutes les situations de fin de vie.
Nous choisissons de nous allier pour constituer une force progressiste et républicaine.
Nous nous retrouvons sur la base de valeurs et de convictions communes et en appelons :
• Au respect de la liberté de choisir et d’agir des personnes, de façon éclairée et sans pression.
• À l’effectivité des droits des personnes en situation de fin de vie, en particulier :
– l’accès aux soins palliatifs sur tout le territoire en termes d’égalité,
– le respect des directives anticipées et des volontés exprimées.
• À la légalisation d’une aide active à mourir pour les personnes atteintes d’une maladie grave et incurable qui, en conscience et librement, la demanderaient.
Il importe qu’en France, chaque personne ait le droit et puisse réellement décider et faire respecter son libre choix de parcours de vie jusqu’au bout….

En savoir plus
France Culture

Les impasses de la loi Claeys Leonetti

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Martine Lombard, professeure émérite de droit public à l’université Paris II Panthéon Assas qui parle des impasses de la législation actuelle sur la fin de vie. Elle vient de publier chez Liana Lévi L’ultime demande, l’aide à mourir paisiblement, une liberté apaisée .

En savoir plus
Éditos

Des aérosols dans l’atmosphère

Non aux recherches d’apprentis sorciers
– L’urgence du défi du réchauffement climatique est définitivement établie dans le dernier rapport du GIEC et l’enjeu met les scientifiques au défi considérable de trouver des solutions. Certaines techniques dites NET (Negative Emission Technique) peuvent limiter le CO2 (la combustion de bois pour faire de l’éthanol, la reforestation, la manipulation des océans, la capture du CO2 dans les entreprises industrielles, etc.). Elles sont toutes en cours de développement, toutes utiles, présentent des risques associés dont il faut tenir compte, mais sont de toute façon très insuffisantes pour abaisser le seuil de l’élévation de la température moyenne à 1.5°…

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME