Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Publications et médias

Thématique
France Culture

La réforme des retraites

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Olivier Veber, haut fonctionnaire, maître de conférence à l’institut de science politique en questions sociales, pour éclairer la difficile réforme des retraites.

En savoir plus

Une ouverture réussie pour les conférences de l’UR en partenariat avec Ivry

Le 12 janvier, à la médiathèque d’Ivry, et selon l’accord de partenariat conclu avec la municipalité d’Ivry, Gérard Noiriel a prononcé la première conférence de l’UR pour l’année 2010.

Intitulée La politique identitaire au miroir de l’histoire de France (XIXe-XXe siècles), elle se situait dans la ligne de préoccupations exprimées par de précédentes interventions en ce même lieu : début 2006, Hervé Le Bras avait traité de Immigration et intégration : le prétexte ethnique…

En savoir plus

Après Copenhague

Le bureau de l’Union rationaliste présente à tous les adhérents, à tous les visiteurs du site, ses meilleurs vœux pour l’année 2010. Ceux que nous formons pour le renforcement de notre association sont à la mesure de notre conviction : la lutte contre les irrationalismes et pour la laïcité, l’effort de refondation des rapports de la science et de la société, le développement d’une culture humaniste intégrant la science dans la culture générale, sont plus que jamais indispensables aujourd’hui. Le rationalisme n’est pas un dogme, mais le moyen d’aborder de manière constructive les grandes questions de société…

En savoir plus
France Culture

Le ruban blanc

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Gilbert Guillard, Jean-Jacques Moscovitz et Regine Mathieu pour parler du film de Michael Haneke « Le Ruban blanc ».

En savoir plus

Informations et débats : Les rationalistes contre la confusion

Les occasions de débats sur des questions impliquant sciences et technologies ne manquent pas ces temps-ci. Certains durent depuis des années et reviennent au premier plan à l’occasion d’un évènement particulier. C’est le cas de l’utilisation de l’énergie nucléaire ou des OGM. D’autres, tels que les débats portant sur les risques des radiofréquences ou celui autour des nanotechnologies, pour être plus récents, donnent cependant une impression de déjà vu : ces controverses ne sont pas près de s’éteindre. Plus atypique, le débat sur la nécessité ou non de la vaccination contre la grippe A (H1-N1) est sous les feux de l’actualité. Pourquoi et comment débattre des questions de société impliquant la science et la technologie ? Il est nécessaire selon nous d’articuler sans les confondre débats scientifiques et débats démocratiques. Il est nécessaire aussi de ne pas perdre de vue que ces débats doivent permettre de clarifier les enjeux de manière à permettre aux élus de prendre les décisions les mieux fondées possible. Il s’en faut de beaucoup que ce soit le cas. Une lecture de la presse sur ces sujets interroge les rationalistes que nous sommes…

En savoir plus

Crise économique et crise climatique : principes et réalités

L’actualité de cette rentrée interroge les rationalistes que nous sommes.
Le mois de septembre 2008 voyait la crise des sub-primes déclencher une crise financière et économique mondiale, sans précédent depuis 1929. Donnons acte aux gouvernements d’avoir agi sans attendre, sans se préoccuper beaucoup de quelques règles supposées jusqu’alors intangibles en économie de marché. On a même assisté au plus fort de ce séisme à un bouillonnement de critiques et de suggestions. La réunion du G20 tenue à Londres en avril avait fait émerger un large consensus pour réformer de fond en comble l’architecture financière mondiale. Les grands principes affirmés seront-ils transformés en règles efficaces lors du G20 de Pittsburg à la fin de cette semaine ? Nous n’entrerons pas ici dans le débat technique qui n’est pas de notre compétence sur les mesures envisageables en discussion : les bonus, les fonds propres des banques, les normes comptables etc. Une analyse rationnelle des causes de la crise dans une économie mondialisée est une base indispensable pour dégager des mesures cohérentes pouvant contribuer à limiter les risques futurs…

En savoir plus
France Culture

La nouvelle raison du monde

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit le philosophe Pierre Dardot pour évoquer son livre « La nouvelle raison du monde » co-écrit avec le sociologue Christian Laval.

En savoir plus
France Culture

L’Europe et le mythe de l’Occident

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Georges Corm, économiste et historien, qui nous parle de son dernier ouvrage L’Europe et le mythe de l’Occident  ( Edition la découverte).

En savoir plus

A propos des ravages de dogmatismes en tous genres

Nous terminions l’éditorial de février en pointant l’incongruité de l’accord de reconnaissance par la République laïque des diplômes délivrés par les « universités » catholiques en France. Le Vatican, en la personne de Benoît XVI, fait encore l’actualité en ce mois de mars. La levée de l’excommunication du courant intégriste de l’Eglise interrogeait la société, au delà des catholiques, sur la signification qu’il convenait de donner à cette contre réforme. Cette décision la scandalisa lorsqu’il apparut qu’elle s’appliquait, en toute connaissance de cause, à un évêque négationniste. Le scandale prit une ampleur nouvelle lorsque Benoît XVI crut bon d’approuver l’excommunication prononcée (et rapportée depuis) au Brésil contre les médecins et la mère « coupables » de l’avortement d’une enfant de neuf ans, victime d’un viol…

En savoir plus
France Culture

La situation hospitalière en France

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit André Grimaldi, chef du service diabétologie métabolisme à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière qui nous parle de la situation hospitalière en France.

En savoir plus

« Etourdir de grelots l’esprit qui veut penser »

L’année 2008 restera marquée par l’ampleur d’une crise financière et déjà économique dont les conséquences à venir s’annoncent redoutables. De tels évènements concernent et scandalisent tous les citoyens qui, à juste titre, revendiquent de ne pas payer pour une crise dont ils sont victimes. Les rationalistes parmi eux ont un rôle spécifique à jouer dans les réflexions menées sur les causes du cataclysme et les remèdes possibles. L’objectif de l’Union rationaliste est bien, sur cette question comme sur toutes autres, de promouvoir les démarches rationnelles basées sur l’examen de données fiables et transparentes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a beaucoup à faire…

En savoir plus
France Culture

L’affaire de Tarnac

Emmanuelle Huisman-Perrin reçoit Emmanuelle Perreux, présidente du Syndicat de la magistrature, nous parle de l’affaire de Tarnac ou de l’instrumentalisation du terme de terrorisme dans le discours politique.

En savoir plus

Promouvoir la raison, un objectif pour 2009

Le bureau de l’Union rationaliste présente à tous les adhérents, à tous les visiteurs du site, ses meilleurs vœux pour l’année 2009. Le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci ne s’ouvre pas sous les meilleurs auspices, hélas. Chacun s’attendait bien à ce que les conséquences sur l’économie, donc sur l’emploi, de l’effondrement du marché se rappellent à notre attention, les fêtes de fin d’année passées. Là ne s’arrêtaient pas les motifs d’interrogations, sinon d’inquiétudes ou de protestations. Face à nombre d’évènements ou de décisions prises au cours de l’année 2008, nous étions en droit de nous demander : mais où est passée la raison ? …

En savoir plus

Point de vue rationaliste sur l’euthanasie

Communication au Colloque sur la fin de vie de l’Association française d’échanges et d’initiatives
le 15 décembre 2008 à Paris, mairie du XVIe.
Le rationalisme, tel que nous le concevons à l’UR, n’est pas une religion. C’est une attitude, une disposition d’esprit qui se résume en une recherche d’objectivité telle qu’elle est contenue dans des locutions comme : « Réfléchir avant d’agir » ou « Est-ce un bien, est-ce un mal, c’est un fait ». On s’aperçoit que ces préceptes de bon sens, soigneusement respectés par chacun dans sa vie de tous les jours, sont souvent oubliés dans les débats de société où parlent haut ces deux grands ennemis de la raison pratique que sont le dogmatisme et l’utopie.
Le premier temps de la démarche rationnelle est l’exposition objective des faits, la réponse à la question : « de quoi s’agit-il ? » L’une des premières fautes contre l’esprit est de déformer la réalité quand elle contrarie ses convictions pour ne pas avoir à se remettre en cause. Cette attitude, qui serait funeste aux scientifiques et à la science, n’est pas bonne non plus pour la conduite de la société.
Le second temps de la démarche est de faire la part des influences qui peuvent s’exercer au moment de la décision.
En matière d’euthanasie, la recherche de l’objectivité dans l’examen des faits conduit à envisager deux situations distinctes : l’euthanasie administrée et le suicide assisté…

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME