Groupes de travail

L’électricité dans la transition énergétique

> DOCUMENT <

L’électricité tient une place à part dans le mix énergétique : ce n’est pas une énergie directement disponible dans la nature. Sa production est le résultat d’un processus industriel où une énergie primaire (pétrole ou charbon, vent ou énergie solaire, énergie potentielle d’une chute d’eau) est convertie en électricité.

La production mondiale d’énergie dite primaire représente, en 2017, 14 milliards de tonnes d’équivalent pétrole (TEP). Les énergies fossiles classiques atteignent 81 % du total et l’électricité « directe » (nucléaire, hydraulique, EnR et un peu de biomasse) 10 % du total.

Pour l’École, réfléchir au long terme, agir à court terme

Tribune, suite des discussions au sein du groupe Culture scientifique sur l’école, par Nelly Bensimon et Hélène Langevin-Joliot

> Il y a, nous semble-t-il, un large consensus sur l’importance majeure de l’enseignement maternel et primaire pour assurer la réussite de l’enseignement dans son ensemble, c’est-à-dire la formation de citoyens éclairés et bien armés pour réussir leur vie. Dans ces premiers cycles se construisent les bases des apprentissages, y compris en sciences. Les analyses développées depuis des années dégagent au moins trois types de mesures indispensables pour améliorer les conditions dans lesquelles se déploie l’enseignement primaire : accueillir tous les enfants dans des lieux agréables pour eux et adaptés aux activités à mener, allouer partout les moyens permettant de pratiquer efficacement ces activités, (celles d’initiation à la science en particulier), garantir aux professeurs des écoles une formation initiale et continue à la hauteur des enjeux de leur métier…

Groupe de travail : Science et Société

Le groupe de réflexion Science & Société de l’UR reprend ses activités

Diverses formules de discussion et de débats avec les adhérents et avec le public sont à l’étude, en présentiel et à distance. Une première série de trois conférences-débats est déjà prévue avec les rencontres cartes-blanches-à à l’Institut d’Astrophysique de Paris en février, avril et juin 2022.
Les adhérents sont bienvenus pour faire des suggestions et discuter avec les membres du groupe de réflexion.

Appel à constituer un groupe de réflexion et de travail sur la transition écologique

Rappelons que les objectifs essentiels de la transition écologique sont de mettre fin au réchauffement climatique, aux diverses formes de pollution de notre environnement (air, océans, terres) et au pillage des ressources « naturelles » de notre planète avec une attention particulière apportée à la biodiversité. Ces objectifs demandent que des mesures de grande ampleur soient prises qui vont affecter nos habitudes et notre mode de vie même, et demandent une remise en question des moteurs de notre économie. Parvenir à effectuer une telle transition est un défi auquel beaucoup de responsables politiques, d’« experts », d’associations et d’acteurs économiques répondent par des propositions parfois peu réalistes ou du moins insuffisamment évaluées, parfois affectées par des biais, si ce n’est par des idéologies…