Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Publications et médias

Thématique
Cartes blanches

Carte blanche à Pierre Rosanvallon

Réinventer l’autorité du savoir (Vidéo)


L’autorité d’une parole ne peut plus seulement tenir au statut du locuteur. Elle doit être socialement construite.
Le propre d’ une “parole qui fait autorité” est en effet de produire du commun, ce qui n’est plus le cas à l’heure où le savoir et l’opinion sont de fait mis sur le même plan par beaucoup.

En savoir plus
Nos adhérents écrivent

Lumières sur la désinformation

La commission présidée par Gérald Bronner est commentée par deux adhérents de l’UR.


Le président Macron a souhaité un débat sur les modes de communication et d’information qui se développent avec internet. Il a passé commande d’un rapport à une commission présidée par Gérald Bronner et commenté ici par Bruno Andreotti, physicien, Université Paris 7 et Pierre-Yves Modicom, linguiste et germaniste, Université Bordeaux Montaigne.


Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les conséquences sociales et politiques de la désinformation médicale et scientifique entretiennent de nombreuses controverses. …

En savoir plus
Éditos

Edito février 2022

Grève massivement suivie dans les écoles le 20 janvier 2022
Affaissement du lien entre les politiques et l’opinion publique
Transmission de la défiance au monde scientifique


Depuis le début de la crise du Covid il y a deux ans, la société subit les décisions fluctuantes des pouvoirs publics en matière de santé. Avec certes des incompréhensions, des critiques, des réticences chez les citoyens, mais tout de même une certaine empathie, compte tenu de l’urgence et de la complexité dont chacun a conscience …

En savoir plus
France Culture

Irène Frachon ou le courage de la raison

Irène Frachon, est ce médecin pneumologue qui s’est opposée au deuxième laboratoire pharmaceutique français. Elle est parvenue à établir la dangerosité du Mediator et s’est battue pour obtenir son interdiction. Elle vient de recevoir le Prix de l’Union rationaliste…

En savoir plus
Nos adhérents écrivent

Non à l’offensive des conservateurs contre le pouvoir supposé des minorités à l’université

Il y a dans le souci de la précision des termes, dans le refus des généralisations rapides, dans l’attention portée aux présupposés de nos propos comme à leurs conséquences, quelque chose de commun aux citoyens exigeants, aux scientifiques et aux professeurs, qu’ils fassent des mathématiques, de l’histoire, de la physique, de la biologie ou de la philosophie. Alors quand se tient en Sorbonne un colloque organisé par le Collège de philosophie et l’Observatoire du décolonialisme le 7 et 8 janvier dernier, ouvert par le Ministre de l’Education nationale : Jean Michel Blanquer et clos par le président du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur : Thierry Coulhon, dénonçant dans un même mouvement, ce qu’ils amalgament comme antirépublicain : le « wokisme », la cancel culture, l’intersectionnalité, le décolonialisme, la racisation, etc, on peut légitimement s’inquiéter de ce harcèlement moralisateur…

En savoir plus
France Culture

L’astrologie, pourquoi croire l’incroyable

L’astrologie est ancestrale, née 2500 ans avant J.-C. en Mésopotamie, et avec elle, tout est affaire de croyance. Qu’on soit adepte ou sceptique, que dit-elle sur notre volonté de croire ? L’astrologie est un défi lancé à la science : que peut-elle face à la puissance de l’imaginaire ?

En savoir plus
Cartes blanches

L’UR lance sa série « cartes blanches à … »

Il s’agit de conférences-débats organisées à intervalle régulier autour d’une personnalité invitée pour introduire une discussion sur un thème concernant la science et la société. Il s’agit de réagir efficacement à des problèmes posés par l’actualité qui méritent une mise en perspective et un croisement de points de vue. Le public sera aussi large que possible et les débats pourront être suivis en visio-conférence dans toutes les régions.

En savoir plus
Éditos

2022, laissons-nous guider par la Raison

En 2022 gardons espoir et confiance dans les démarches rationnelles, continuons à miser sur l’éducation et la culture, refondons les relations entre science et société, militons pour une laïcité sans ambiguïté. Optons pour l’optimisme contre le fatalisme.
Pour beaucoup d’entre nous l’année 2021 a été dure, marquée avant tout par la Covid qui a atteint notre santé ou celle de nos proches, bousculé notre vie familiale, entravé nos conditions de travail et mis notre moral en berne. Nous avons aussi été malades de ce qu’a dévoilé cette pandémie : bêtise, lâcheté, empoisonnement de la vérité, repli sur soi, complicité des pouvoirs, populisme, violences, aveuglement aux catastrophes annoncées…

En savoir plus
Nos adhérents écrivent

Raison, rationalité, rationalisme : des termes que s’approprie la droite

Dans son article du Monde du 10 -12-2021, Stéphane Foucart souligne, sans naïveté, comment « la raison est devenue de manière univoque une raison gestionnaire et technique ». Oubliée le rationalisme qui remet en question le capitalisme et ses dérives ? Et de s’interroger : comment, paradoxalement, la gauche s’est-elle fait ravir l’idée de « raison » ?

En savoir plus
Prix de l'UR

Remise du prix de l’UR 2020

Gérard Noiriel est directeur d’études à l’EHESS (Membre du centre recherches de l’IRIS). Historien, il a publié le livre Une histoire populaire de la France paru aux Éditions Agone en septembre 2018, puis Les Gilets jaunes à la lumière de l’histoire aux éditions Le Monde l’Aube, et puis tout récemment vient de sortir aux éditions La Découverte Le venin dans la plume, Edouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République.

En savoir plus
Sections locales

Conférence de Fadila Maaroufi

la volonté de vivre librement dans un pays démocratique

Suite aux conférences organisées en 2018 et 2019 par la Commission Laïcité de la section ex-Lille1 du SNESUP que la pandémie a interrompues en 2020, nous vous invitons à la prochaine conférence
“La naissance de l’Observatoire des fondamentalismes à Bruxelles : la volonté de vivre librement dans un pays démocratique”
par Fadila Maaroufi
le mardi 8 juin 2021 à 18h
Belge d’origine marocaine et diplômée en anthropologie, Fadila Maaroufi a travaillé, comme éducatrice de rue, dans plusieurs quartiers bruxellois défavorisés.
Depuis 2016, elle anime séminaires et conférences sur le thème de la radicalisation afin de combattre ce qu’elle nomme « l’islam politique ».
Depuis novembre 2020, elle est directrice de l’Obruxelles (l’Observatoire des Fondamentalismes à Bruxelles).
L’Obruxelles est une organisation qui se donne pour mission d’alerter et de mettre en commun, diffuser et partager des connaissances théoriques, pratiques et critiques, sur les fondamentalismes religieux et ce qui les soutient.

Il agit également pour la défense des valeurs démocratiques, la liberté d’expression et la liberté de conscience. Il propose un accompagnement des personnes mises en danger, exclues ou harcelées pour leur opinion, leur philosophie ou leur croyance.

En savoir plus
Éditos

Participez au site de l’UR !

Vous aussi, exprimez-vous sur le site de l’Union rationaliste, c’est un lieu d’échange.
Manifestez ainsi votre engagement en faveur de la promotion de la raison dans le débat public concernant les grandes questions de société d’aujourd’hui. Prenez part à la réflexion que mène l’UR et enrichissez ses analyses sur ses thèmes actuels de mobilisation :
– science et société
– éducation
– discriminations et inégalités
– laïcité
– éthique et humanisme
– écologie.

En savoir plus
Sections locales

Projection du documentaite “Les soignants de l’exil”

Les membres de l’Union Rationaliste Métropole Nord ont le plaisir de vous inviter par vidéo-conférence le jeudi 20 mai à 18h30 à assister à la projection du Documentaire : “Les soignants de l’exil” Par Chloé Tisserand, doctorante en sociologie au CeRIES EA 3589, Université de Lille.
La projection sera suivie d’un débat avec Chloé Tisserand

“Dans un contexte d’hostilité généralisée, il subsiste un endroit à Calais où les exilés restent accueillis et soignés. L’hôpital et son service la Pass – Permanence d’accès aux soins de santé – sont un lieu où l’écoute et l’empathie s’exercent encore au nom de la mission de service public. Claire Lonnoy, infirmière, Etienne Louis, infirmier, le médecin urgentiste, Mohamed El Mouden, ou encore le médecin-psychiatre, Philippe Legrand soignent des maux de tête, de ventre, la gale ou la tuberculose, les blessures de la frontière (accident contre les poids-lourds, doigts sectionnés par les barbelés…), les dépressions… Sans y avoir été spécialement préparés, ces citoyens sont, au quotidien, confrontés à la violence des conditions de vie des exilés. Après plusieurs années, ils sont partagés entre enthousiasme et usure, entre bienveillance et difficultés à se comprendre. Ces soignants incarnent l’institution hospitalière et poursuivent leur travail en première ligne. Leur rencontre avec les exilés a changé leur vie et leur façon de soigner”.

En savoir plus

Covid-19 : pouvait-on éviter tant de morts ?

Pouvait-on éviter une part significative des 100.000 morts – à la mi-avril 2021 – de la Covid-19 en France ? Oui.
Cette réponse nette est glaçante. Elle entre en collision brutale avec la déclaration d’Emmanuel Macron, le 22 juin 2020 : « Nous n’avons pas à rougir, mes chers compatriotes, de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions ». Et pourtant, elle ne fait aucun doute. Il suffit, pour l’établir, de comparer la situation française (voire européenne) avec trois des pays les plus à risque, lorsque la Covid-19 a émergé : la Chine, le Vietnam, la Corée. Au 19 avril 2021, le nombre de morts par million d’habitants dus au coronavirus Sars-Cov-2 était de 3,5 en Chine (4845 personnes), 0,4 au Vietnam (35 personnes) et 34,9 en Corée du Sud (1802 personnes). Le même jour, la France comptait 1510 morts par million d’habitants et plus de 101.000 personnes décédées…

En savoir plus
France Culture

Casser, casseurs, cassures…

Marc André est Maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Rouen Normandie, chercheur au sein du Groupe de Recherche d’histoire (GRHis). Ses travaux portent sur l’immigration algérienne, la guerre d’Algérie, la justice militaire et la prison
L’angle d’attaque de cette réflexion consiste à redonner au geste casseur une histoire qui ne soit pas seulement celle écrite par les conservateurs qui dénigrent ou méprisent les mouvements populaires et redonner aux gestes casseurs comme le dit la revue à laquelle Marc André collabore leur raison présente…

En savoir plus
Articles

L’Université gangrenée ?

Pour faire écho au débat suscité par le terme d’islamo-gauchisme, le bureau de l’UR a demandé à Alain Policar de s’exprimer sur le sujet. Le texte qu’il nous propose éclaire sans parti-pris et avec pédagogie des notions floues qui sous-tendent des débats très actuels.
Alain Policar est politologue et philosophe, professeur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Dernier livre paru : L’inquiétante familiarité de la race. Décolonialisme, intersectionnalité et universalisme, Le Bord de l’eau, 2020.

En savoir plus
Communiqués

Pour une vaccination universelle

En mars dernier lorsque la pandémie a commencé ses ravages, nous pensions que la seule issue à cette crise exceptionnelle serait la mise en service d’un traitement antiviral efficace dans l’attente d’un vaccin. Or, malgré́ les progrès de la prise en charge des malades COVID-19, il n’existe toujours pas de traitement satisfaisant.
Mais, alors que les projections les plus optimistes les annonçaient pour fin 2021, plusieurs vaccins sont aujourd’hui en cours d’exploitation. Deux d’entre eux, qui s’avèrent être à ARN messager, d’un type nouveau, résultent de découvertes de la recherche fondamentale datant de 1989. D’autres sont annoncés avant la fin de l’année…

En savoir plus
Éditos

L’Union rationaliste se mobilise

Bienvenue sur le nouveau site de l’Union rationaliste !
Nous l’avons repensé pour vous faciliter la navigation et partager plus aisément, avec vous, notre engagement en faveur de la promotion de la raison dans le débat intellectuel comme dans le débat public. Crise sanitaire, environnementale, économique et sociale, il y a urgence à faire jouer les ressorts de la connaissance et de la raison pour en éclairer les enjeux…

En savoir plus

Venez découvrir

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME