Articles

Les deux fonctions distinctes et complémentaires de la recherche scientifiques

Par Philippe Lazar
L’expertise collective des scientifiques pour les décideurs

La mobilisation des « scientifiques » requise par les pouvoirs publics pour les guider dans la gestion de la multitude des problèmes créés par l’actuelle pandémie est légitime. Elle peut néanmoins conduire à bien des confusions quant aux modalités d’expression de leur incontestable capacité « d’expertise ». La recherche scientifique en tant que telle est une activité par nature internationale, hautement compétitive en même temps que nécessairement coopérative, très exigeante du point de vue de sa qualité, ésotérique pour le commun des mortels, beaucoup moins souvent « multidisciplinaire » qu’on ne le prétend, aléatoire dans la nature de ses résultats et à long terme dans leur obtention. La réponse aux interrogations de la société en termes de gestion de crises (ou même plus simplement en termes de décisions stratégiques à prendre) suppose une organisation structurellement très différente : on peut la définir en prenant le contrepied des caractéristiques ci-dessus énumérées ! Les problèmes à vocation décisionnelle sont toujours pluridisciplinaires …

Non à l’offensive des conservateurs contre le pouvoir supposé des minorités à l’université

Il y a dans le souci de la précision des termes, dans le refus des généralisations rapides, dans l’attention portée aux présupposés de nos propos comme à leurs conséquences, quelque chose de commun aux citoyens exigeants, aux scientifiques et aux professeurs, qu’ils fassent des mathématiques, de l’histoire, de la physique, de la biologie ou de la philosophie. Alors quand se tient en Sorbonne un colloque organisé par le Collège de philosophie et l’Observatoire du décolonialisme le 7 et 8 janvier dernier, ouvert par le Ministre de l’Education nationale : Jean Michel Blanquer et clos par le président du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur : Thierry Coulhon, dénonçant dans un même mouvement, ce qu’ils amalgament comme antirépublicain : le « wokisme », la cancel culture, l’intersectionnalité, le décolonialisme, la racisation, etc, on peut légitimement s’inquiéter de ce harcèlement moralisateur…

L’UR lance sa série « cartes blanches à … »

Il s’agit de conférences-débats organisées à intervalle régulier autour d’une personnalité invitée pour introduire une discussion sur un thème concernant la science et la société. Il s’agit de réagir efficacement à des problèmes posés par l’actualité qui méritent une mise en perspective et un croisement de points de vue. Le public sera aussi large que possible et les débats pourront être suivis en visio-conférence dans toutes les régions.

Dieu seul sait s’il existe

Le livre intitulé Dieu, la science, les preuves[1], a récemment fait la Une du Figaro et du bruit dans Landernau en prétendant, en plus de 500 pages, apporter sans ambages des arguments sérieux permettant de croire en l’existence d’un créateur. Trois ans de travail avec plus de vingt scientifiques et de spécialistes de haut niveau : voici révélées les preuves modernes de l’existence de Dieu, selon l’éditeur de l’ouvrage Guy Trédaniel.
En tant qu’astrophysicien, je ne peux que m’élever vigoureusement contre cette offensive médiatique …

Raison, rationalité, rationalisme : des termes que s’approprie la droite

Dans son article du Monde du 10 -12-2021, Stéphane Foucart souligne, sans naïveté, comment « la raison est devenue de manière univoque une raison gestionnaire et technique ». Oubliée le rationalisme qui remet en question le capitalisme et ses dérives ? Et de s’interroger : comment, paradoxalement, la gauche s’est-elle fait ravir l’idée de « raison » ?

À qui appartient le ciel ?

Séminaire :
À qui appartient le ciel ? L’astronomie en prise avec l’accaparement mercantile des orbites basses

Des flottes composées de milliers mini-satellites en orbite basse terrestre (~300-500 km d’altitude) sont en cours de déploiement ou le seront bientôt. Ces services commerciaux promettent de connecter à Internet le monde entier. En guise de tête de gondole, le projet Starlink, filiale de l’entreprise SpaceX d’Elon Musk, illustre les méthodes et les objectifs mercantiles de ce segment de l’industrie spatiale relié au capitalisme numérique…

Le rapport du GIEC en 18 graphiques

Plus précis. Plus alarmant. Plus fiable. Plus pédagogique. Le groupe-1 du GIEC vient de publier son rapport dans le cadre de la préparation du 6ème rapport de ce Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Le premier fut publié en 1990. Il servit de base scientifique à l’élaboration de la Convention Climat de l’ONU, signée à Rio de Janeiro en 1992…

Antoine Triller élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences

Président de l’Union rationaliste, médecin et neurobiologiste, Antoine Triller vient d’être élu Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences pour la deuxième division (sciences chimiques, biologiques et médicales et leurs applications). Succèdant à Pascale Cossart, en poste depuis le 1er janvier 2016, Antoine Triller prendra ses fonctions le 1er janvier 2022. Actuellement vice-président de l’Académie des sciences, Antoine Triller siégera au Bureau de l’Académie des sciences, aux côtés d’Étienne Ghys, Secrétaire perpétuel pour la première division (sciences mathématiques et physiques, sciences de l’univers et leurs applications), du président Patrick Flandrin, et du vice-président, dont l’élection aura lieu dans les mois qui viennent…