Articles

Hommage à Samuel Paty et aux enseignants

L’Union Rationaliste se félicite du courage dont ont fait preuve les responsables pédagogiques de la nouvelle école Samuel Paty, que le ministre Pap Ndiaye a eu l’honneur d’inaugurer à Montpellier. Citons Estelle Peredes, directrice de l’établissement : « Lucie Aubrac et Samuel Paty ont résisté chacun à leur façon, chacun en leur temps, à la discrimination, à l’obscurantisme et à la haine. Cette école nous oblige, parce qu’elle nous rappellera à tous notre devoir de poursuivre l’engagement de ces deux héros. » .
Le maire de Montpellier Michaël Delafosse a également souligné de son coté: “Quoi de mieux qu’une école pour saluer la mémoire d’un enseignant ? Tout en précisant qu’au moment de ce choix, il n’y a pas eu des résistances mais des mots pour dire que quand même, si nous cédons ici, nous céderons sur tout.”

AGIR ENSEMBLE !

Les missions de l’Union rationaliste sont vastes et ambitieuses. Si elles n’ont pas la prétention de changer le monde, elles se proposent de le comprendre par la raison et de faire barrage aux contre-vérités. Le contexte actuel montre à quel point cet effort doit être ardemment défendu, d’autant que toute faiblesse laisse la porte ouverte aux intégristes comme aux conservateurs de tout bord. Défendre l’égalité, la rationalité, la laïcité et l’accès à l’éducation pour toutes et tous, nous semble une priorité quand les droits des femmes sont bafoués, quand l’intégrité des personnes est niée lors des guerres, quand la biodiversité recule et que les inégalités progressent…

Planification écologique et rationalité

Jacques Haïssinski, responsable du groupe de réflexion “Transition écologique et rationalité” de l’UR, nous envoie ce texte de synthèse avant de quitter ses fonctions d’animateur du groupe

L’idée d’une « planification écologique », d’abord avancée par J-L Mélenchon qui lui a consacré un livret, reprise par E. Macron, a déjà fait l’objet de nombreux commentaires. À son tour, le Groupe de travail sur la transition écologique de l’Union Rationaliste s’est interrogé sur ce que pourrait ou devrait apporter cet outil stratégique. Nous proposons un contenu à cette planification, tout en insistant sur les engagements politiques qui doivent l’accompagner pour qu’elle ne reste pas lettre morte…

Appel à contributions du groupe “Transition écologique et rationalité”​

Le groupe “Transition écologique et rationalité” prend un second souffle sous la responsabilité de Marc Thierry et fait appel à de nouvelles contributions.

Le Groupe « Transition écologique et rationalité » a été fondé en 2019 par Jacques Haïssinski avec l’objectif de publier des fiches synthétiques dans les Cahiers Rationalistes.

Nous entrons maintenant dans une seconde phase. Le Groupe se propose d’évaluer et de comparer selon une approche rationnelle les mesures prises pour lutter contre les conséquences du dérèglement climatique, en adoptant une démarche objective. Chaque fiche sera publiée dans les Cahiers Rationalistes puis mise en ligne sur le site de l’Union Rationaliste. Il est donc indispensable de se montrer pédagogue, les travaux du Groupe devant contribuer à la formation du public et constituer une source d’information pour les professeurs. Un autre objectif est de favoriser une prise de conscience en se fondant sur des données et des arguments bien étayés.

Nos priorités à venir porteront sur les thèmes suivants : la planification de la transition écologique, croissance durable ou décroissance ? la biodiversité… liste non limitative, bien sûr, car, par exemple, les questions de prévention des risques naturels ou de gestion de l’eau semblent aussi très importantes…

Recyclage et transition écologique

> DOCUMENT <

– Nous présentons un état des recyclages des métaux, des verres, creux ou plats, des emballages en matière plastique, des objets et plaques en plastique, des pneus, en précisant ce qui peut techniquement se faire et ce qu’il a été choisi de faire.
– Il faut souligner que ces recyclages permettent non seulement de diminuer les déchets (polluants ou non) et de pallier le manque futur de matériaux « de base », mais ils permettent aussi, dans la plupart des cas, de faire des économies d’énergie notables et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et ceci sans compter l’énergie nécessaire à l’extraction des minerais.
– Finalement, nous discutons la façon de combiner les divers recyclages aujourd’hui possibles, et ceux qui doivent être perfectionnés en priorité pour satisfaire au mieux les objectifs globaux de la transition écologique.

Carte blanche à Jean-Marc Levy-Leblond

Dieu : les preuves à l’épreuve

Le 21 juin 2022 :
Conférence de Jean-Marc Levy-Leblond (Physicien, essayiste, épistémologue) à 19 h 30 à l’Institut d’Astrophysique de Paris, 98-bis Boulevard Arago, 75104 Paris.

Spéculant sur la cosmologie moderne, un livre récent ravive le vieux débat sur la possibilité de démontrer scientifiquement l’existence de Dieu. En remontant d’abord aux meilleures sources, de Saint Thomas à Spinoza, puis en discutant l’interprétation des théories astrophysiques actuelles, on montrera la naïveté épistémologique, la méconnaissance historique, l’inculture philosophique et théologique de tels arguments. Et l’on avancera que la stratégie discursive la plus efficace dans ce genre de polémique pourrait utilement, par-delà la raison scientifique, faire appel à la fiction littéraire…

Les deux fonctions distinctes et complémentaires de la recherche scientifiques

Par Philippe Lazar
L’expertise collective des scientifiques pour les décideurs

La mobilisation des « scientifiques » requise par les pouvoirs publics pour les guider dans la gestion de la multitude des problèmes créés par l’actuelle pandémie est légitime. Elle peut néanmoins conduire à bien des confusions quant aux modalités d’expression de leur incontestable capacité « d’expertise ». La recherche scientifique en tant que telle est une activité par nature internationale, hautement compétitive en même temps que nécessairement coopérative, très exigeante du point de vue de sa qualité, ésotérique pour le commun des mortels, beaucoup moins souvent « multidisciplinaire » qu’on ne le prétend, aléatoire dans la nature de ses résultats et à long terme dans leur obtention. La réponse aux interrogations de la société en termes de gestion de crises (ou même plus simplement en termes de décisions stratégiques à prendre) suppose une organisation structurellement très différente : on peut la définir en prenant le contrepied des caractéristiques ci-dessus énumérées ! Les problèmes à vocation décisionnelle sont toujours pluridisciplinaires …

Non à l’offensive des conservateurs contre le pouvoir supposé des minorités à l’université

Il y a dans le souci de la précision des termes, dans le refus des généralisations rapides, dans l’attention portée aux présupposés de nos propos comme à leurs conséquences, quelque chose de commun aux citoyens exigeants, aux scientifiques et aux professeurs, qu’ils fassent des mathématiques, de l’histoire, de la physique, de la biologie ou de la philosophie. Alors quand se tient en Sorbonne un colloque organisé par le Collège de philosophie et l’Observatoire du décolonialisme le 7 et 8 janvier dernier, ouvert par le Ministre de l’Education nationale : Jean Michel Blanquer et clos par le président du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur : Thierry Coulhon, dénonçant dans un même mouvement, ce qu’ils amalgament comme antirépublicain : le « wokisme », la cancel culture, l’intersectionnalité, le décolonialisme, la racisation, etc, on peut légitimement s’inquiéter de ce harcèlement moralisateur…

Dieu seul sait s’il existe

Le livre intitulé Dieu, la science, les preuves[1], a récemment fait la Une du Figaro et du bruit dans Landernau en prétendant, en plus de 500 pages, apporter sans ambages des arguments sérieux permettant de croire en l’existence d’un créateur. Trois ans de travail avec plus de vingt scientifiques et de spécialistes de haut niveau : voici révélées les preuves modernes de l’existence de Dieu, selon l’éditeur de l’ouvrage Guy Trédaniel.
En tant qu’astrophysicien, je ne peux que m’élever vigoureusement contre cette offensive médiatique …