Publications et médias

Thématique

L’Union Rationaliste, sa nécessité et ses buts

Le 29 mars prochain, l’Union rationaliste réunira ses militants en Assemblée générale annuelle et nous avons pensé qu’à cette occasion, il serait bon de rappeler ses objectifs. Comme toutes les organisations militantes, elle a besoin d’adhérents, de militants et plus ils seront nombreux, plus l’action et fa voix de l’Union pourront se faire entendre et plus elle sera efficace. Aussi nous avons demandé à Jean-Pierre Kahane qui est mathématicien, membre de l’Académie des sciences et qui est le président de l’Union rationaliste, de venir exposer pourquoi une telle organisation est nécessaire et quels sont ses buts. En principe nous pensons réaliser sur le thème du rationalisme trois émissions ; deux autres devraient suivre celle que vous entendez aujourd’hui telles seront consacrées à la défense du rationalisme dans les sciences qu’on appelle dures : la physique ou la biologie puis dans les sciences humaines…

En savoir plus

Est-ce à l’école laïque de valoriser ” le religieux ” ?

Une meilleure connaissance des religions dans le premier et le second degré : qui pourrait aujourd’hui s’en plaindre, dès lors que sont distingués prosélytisme et information? Mais cette question qui sous-tend le rapport Debray sur “L’enseignement du fait religieux dans l’école laïque” [1] (mars 2002) est faussement naïve. Il est parfaitement possible, sous couvert d’une présentation objective, d’accompagner la présentation de ” faits religieux ” convenablement choisis d’un jugement de valeur positif et bienveillant, non pas certes envers telle confession présentée comme la seule vraie, ce qui serait aujourd’hui insupportable, mais envers la posture religieuse comme telle. Qu’importe la croyance, ce qui est beau, émouvant, normal, humain en somme, serait de croire. C’est précisément dans ce sens, celui d’une réhabilitation du religieux sous couvert d’éclairage historique des religions, que vont un certain nombre de manuels scolaires récents : typique est de ce point de vue le traitement de la Bible comme texte fondateur dans certains manuels actuels de 6ème (français), aux commentaires et aux guides de lecture fort proches de ceux d’un livre d’histoire sainte…

En savoir plus

La liberté de religion dans la République française

Les religions jouissent en France d’une liberté qu’elles n’avaient connue à aucune époque antérieure à la IIIe République, que ce soit sous l’Ancien Régime (où le pouvoir régalien de l’État s’exerçait même sur la religion catholique), ou sous le Concordat (complété par les Articles organiques, eux-mêmes d’inspiration régalienne) ; pour ne pas parler de la Constitution civile du clergé, qui créait une véritable Église d’État. Toutefois, le terme de ” libertés religieuses ” n’est jamais employé dans les textes législatifs ou réglementaires ; si on l’utilise, il vaut donc mieux le mettre entre guillemets. A défaut du terme, la chose existe, on va le voir. Plusieurs points sont ici à considérer…

En savoir plus

Un rationaliste devant l’islam

Jean Boussinesq Sociologue, théoricien de la laïcité Partager sur twitter Partager sur email Partager sur print 01/06/1998 Un rationaliste devant l’islam UN RATIONALISTE : mon

En savoir plus

Europe et laïcité

Aujourd’hui, quiconque s’interroge sur l’actualité et le devenir de la laïcité ne peut faire l’impasse sur le fait européen. La France est en effet engagée dans un processus, sans doute irréversible, d’intégration européenne. La question laïque doit donc être désormais posée à ce double niveau géographique et politique.
Il est sans doute temps de le faire, car l’Union européenne se trouve à un tournant de son histoire, avec la perspective de son élargissement aux pays d’Europe centrale et orientale ainsi que les négociations de la conférence intergouvernementale visant à approfondir les compétences communautaires et à rationaliser son processus décisionnel…

En savoir plus

Menaces actuelles sur la laïcité

Elles viennent d’au moins trois directions.
1. La première, et la plus anciennement connue, est celle des Eglises chrétiennes qui acceptent mal leur relégation au secteur privé et qui cherchent constamment à accroître leur influence sur la société et à retrouver leur place d’interlocuteurs privilégiés de l’Etat. Elles le font directement (demande de reconnaissance du rôle historique de la religion chrétienne dans le préambule de la constitution européenne, érection d’une croix de 17 mètres sur le parvis de ND de Paris pendant la semaine de Toussaint, inflation médiatique des derniers instants du pape Jean-Paul II …) ou indirectement par entrisme dans des institutions républicaines ou européennes …

En savoir plus

n°670

Les Cahiers Rationalistes

Janvier-février 2021

n°216

Raison Présente

• Décembre 2020

Podcast

RECHERCHE PAR THÈME